Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 11:45

J’ai du mal à comprendre certains arguments des médecins qui refusent le principe du tiers payant généralisé.

Si les questions techniques pour la mise en place de ce principe sont certaines, elles ne sont pas pour autant insurmontables. La technique informatique offre bien des solutions dès lors que l’on met un peu de bonne volonté à les apprendre.

Quant à des affirmations comme celle-ci formulée par le président du CSMF : "Transformer la carte Vitale en carte de paiement, c'est déresponsabiliser le patient et c'est banaliser l'acte médical, qui deviendra un service et un dû avec le risque de surconsommation » elle ne laisse pas de m’étonner. Comment un médecin peut-il être conduit à craindre que les malades se soignent trop ? Les hypocondiaques existent. Mais ils ne sont pas la majorité des patients et…ça se soigne !

Peut-être y a-t-il une crainte plus profonde : celle d’un statut à venir de la profession de médecin dit un praticien : « Dans ces conditions, les médecins généralistes qui consultent en cabinet exerceront-ils encore une profession "libérale" ? Ou deviendront-ils en quelque sorte des fonctionnaires ?

Cette crainte est-elle bien rationnelle ?

Notre société est-elle orientée vers plus de « fonctionnarisation » ou plus de « libéralisation» ?

La réponse ne fait de doute pour personne. Alors ...

Qu’y a-t-il réellement au fond de cette fronde des professions médicales ?

Qui peut m'aider à comprendre ?

Repost 1
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 08:00

 

Bon week-end de printemps à tous

 

Printemsp.jpg

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 08:00

Toros.jpg

 

 

 

 

Dimanche, nous sommes allés voir la rétrospective Toros à Montélimar.

 

Un grand moment !

 

Je fais ce que je sens .... comme je le sens ... ce que je sais, je l'ai appris dans la vie, au jour le jour .... dit l'artiste.

 

 

Il reste deux mois. Ne manquez pas cette visite..

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 08:00

imPVCAprès l’acier et l’aluminium, la France est sur le point de perdre sa filière vinylique (PVC..).

Au début de l’année 2012 , J.P Chevènement avait  alerté le ministre alors en charge de l’industrie, Eric Besson, sur le danger que constituait le projet du groupe Arkema consistant à céder, pour zéro euro, la branche produits vinyliques au groupe américain Klesch basé à Genève.
Cela concernait une dizaine de site en France.

 

M. Gary Klesch, repreneur d’entreprises américain, semblait davantage orienté vers la rentabilisation des entreprises à travers des réductions d’effectifs et des restructurations, plutôt qu’un véritable développeur.

Aujourd’hui , Gary Klesh poursuit en justice  le  groupe Arkema et demande au tribunal arbitral l'annulation de la cession. Cela  risque de porter un coup fatal à la filière vinylique française. Une cessation de paiement mettrait en péril le groupe, qui emploie 10 000 personnes en comptant les fournisseurs et sous-traitants.


Il s’agit là d’un nouveau coup porté à l’industrie de notre pays.

 

Un nouveau dossier pour le ministre du Redressement productif, Monsieur Montebourg .

 

 

 N.B Arkema ets le premier chimiste français. Il développe ses activités sur 30 sites industriels et centres de recherche

 

 

 

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 08:00

Lu sur le site de Marianne

Chavez restera comme l’homme politique le plus détesté des médias d’Occident en général, et de France en particulier. Quoi qu’il n’ait jamais enfreint le suffrage universel et qu’il ait été réélu trois fois, il a été traité au mieux de « populiste » (c’est devenu l’injure suprême) et au pire de dictateur. Il a même été affublé de l’étiquette de « Mussolini des Caraïbes ». Le Monde et Libération en ont fait leur cible préférée, instruisant à son encontre des procès perpétuels (dont celui d’antisémitisme pour Libé). Alors que le président du Venezuela a toujours eu contre lui l’immense majorité des médias de son pays, possédés par des équivalents locaux de Dassault, on l’a systématiquement suspecté de mettre la presse au pas.  

Bref, dans un monde médiatique fonctionnant sur le mode binaire –  les bons contre les méchants – Chavez était d’office classé dans le camp du Mal. Le Venezuela devait être mis en banc de la civilisation,  à la différence du Qatar ou de l’Arabie Saoudite, par exemple, ces pays amis de l’Occident, forcément respectueux des droits de l’homme, de la femme et du citoyen (surtout de la femme).

Serait-il donc impossible d’avoir une approche complexe et contradictoire d’un homme politique dont on commence à reconnaître aujourd’hui qu’il a rendu un peu de dignité au petit peuple ? Aider les pauvres, serait-ce un crime contre l’humanité ?  …/…

il n’y a aucune raison de faire de Chavez un petit Saint. Mais il n’est pas le Diable non plus. Après tout, un pays doté démocratiquement d’un gouvernement qui prétend œuvrer pour le bien public, s’opposer au diktat des multinationales, et chercher une voie originale de développement, c’est chose relativement nouvelle sur un continent sud-américain qui a majoritairement basculé à gauche dans la dernière décennie, avec des expériences diverses et variées. Cela ne fonde pas un modèle Chaviste. D’ailleurs, il n’y a plus de modèles. Mais cela devrait inciter à porter un regard circonstancié sur le bilan réel de celui qui se voulait le descendant spirituel de Bolivar. 

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 08:00

Un grand républicain nous a quittés - Communiqué de J.P. Chevènement 

imagesCAVJAL1Q.jpgC’est avec Henri Caillavet un grand républicain qui nous a quittés.

Il s’est illustré de toutes les manières : résistant, législateur, ministre de Pierre Mendès-France, député puis sénateur.

Il a su proposer et faire accepter des réformes de société à la fois courageuses et humaines : greffe d’organes, dépénalisation de l’homosexualité, procréation médicalement assistée, création de l’association pour le Droit à Mourir dans la Dignité, qui va voir bientôt sa traduction législative.

Je salue ce grand humaniste, incarnation de l’esprit laïc, qui était aussi mon ami puisqu’il m’avait fait l’honneur de m’apporter son soutien à l’occasion de l’élection présidentielle de 2002.


Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 11:17

Le président QUEYRANNE dit enfin tout haut ce que beaucoup pensent depuis longtemps lorsqu'il constate : Il n'y pas un grand enthousiasme de l'Etat et de la SNCF pour une gare TGV à Allan. 

 

C'est bien le moins qu'on puisse attendre de gens responsables s'agissant d'une gare qui se situerait à moins de 50km de deux autres déjà existantes : Valence et Avignon. 

Et quand il ajoute : "100 millions d'euros (le prix de la gare) pour quatre trains par jour : ça fait cher le train", il fait preuve d'un bon sens qu'on aimerait voir partagé par d'autres élus que l'on appelle parfois "grands" par qu'ils sont députés ou qu'ils gèrent un département.

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:00

L'histoire de la papauté n'est pas un long fleuve tranquille.

Il  y a eu un pape mort d’un cancer du poumon pour avoir trop fumé (Grégoire XVI) ; un pape enterré civilement ( Pie VI à Valence) ; des papes morts d’indigestion ( Clément IX, Paul II) ; un pape mort de malaria douze jours après son élection (Urbain VII) ; un pape empoisonné, dit-on  (Marcel II) ; des papes de père en fils (Serge III et Jean XI) …. Voilà maintenant un  pape démissionnaire.  

Ce n’est pas le premier.

Avant lui, Célestin II avait demandé à abdiquer, parce que malade, mais les cardinaux avaient refusé. Grégoire XII, lui, l’avait fait, probablement un peu poussé, en une période de grave crise pour l’Eglise. Il y avait alors deux papes : un en Avignon : Benoit XIII, et un à Rome : Grégoire XII.  Le concile de Pise les avait déposé l’un et l’autre et nommé Alexandre V. L’Avignonnais et le Romain refusant  la décision ils se retrouvaient trois à revendiquer la tiare.

Pour finir, Grégoire XII, considéré dans l’histoire officielle comme le seul vrai pape, démissionnera auprès du Concile de Constance. Martin V sera  son successeur.

L’histoire de la papauté est un grand livre d’aventures.

Pour plus d'information se reporter à : Dictionnaire chronologique de papes par P. Norma.

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 08:00

divorce.jpgEn ces temps où le droit au mariage pour tous fait l'objet d'une loi, n'oublions pas la loi qui en autorise la dissolution et qui est, elle aussi, une loi d eliberté.

 

En septembre 1792, au cours d’une même séance (Loi du 20 septembre 1792) l’assemblée laïcisait l’état civil et autorisait le divorce pour sept motifs dont la démence, les sévices, le dérèglement notoire des mœurs, mais aussi le consentement mutuel et même l’incompatibilité d’humeur.

Le mariage est alors défini comme un contrat civil et non plus comme un sacrement religieux. Comme tous les contrats, il peut être dénoncé.

Cette décision a été saluée par Jean Jaurès  dans son Histoire de la Révolution comme "changeant la base même de la vie" et même, par l’historien Alphonse Aulard, comme la "première étape de la séparation de l’Église et de l’État".

Pour Émile Durkheim, cette décision fait passer la société d’une logique du lignage à une logique de la conjugalité. La loi du 8 mai 1816 rétablira l’indissolubilité des liens du mariage ; le 27 juillet 1884, le rétablissement du divorce sera à nouveau voté ; la loi admettra alors comme causes de rupture : l’adultère, les sévices et injures, mais rejettera le divorce par consentement mutuel.

 

 

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 12:37

 

galette-des-rois.jpgDure, dure, la vie de candidat à la période des galettes et des crêpes.

Mais il faut ce qu’il faut ! La course est rude.

Le Dauphiné de Dimanche rend compte de l’état du match.

Avantage Alain Maurice : 8 photos

Nicolas Daragon : 3 photos

Patrick Labaune : 2 photos

Le tiercé dans l’ordre à l’arrivée de mars 2014 ?

Repost 0