Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:00

L'histoire de la papauté n'est pas un long fleuve tranquille.

Il  y a eu un pape mort d’un cancer du poumon pour avoir trop fumé (Grégoire XVI) ; un pape enterré civilement ( Pie VI à Valence) ; des papes morts d’indigestion ( Clément IX, Paul II) ; un pape mort de malaria douze jours après son élection (Urbain VII) ; un pape empoisonné, dit-on  (Marcel II) ; des papes de père en fils (Serge III et Jean XI) …. Voilà maintenant un  pape démissionnaire.  

Ce n’est pas le premier.

Avant lui, Célestin II avait demandé à abdiquer, parce que malade, mais les cardinaux avaient refusé. Grégoire XII, lui, l’avait fait, probablement un peu poussé, en une période de grave crise pour l’Eglise. Il y avait alors deux papes : un en Avignon : Benoit XIII, et un à Rome : Grégoire XII.  Le concile de Pise les avait déposé l’un et l’autre et nommé Alexandre V. L’Avignonnais et le Romain refusant  la décision ils se retrouvaient trois à revendiquer la tiare.

Pour finir, Grégoire XII, considéré dans l’histoire officielle comme le seul vrai pape, démissionnera auprès du Concile de Constance. Martin V sera  son successeur.

L’histoire de la papauté est un grand livre d’aventures.

Pour plus d'information se reporter à : Dictionnaire chronologique de papes par P. Norma.

Partager cet article

Repost 0

commentaires