Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 12:01

« On » me reproche, et parfois avec grand véhémence, ce qui serait un manque de solidarité avec mes partenaires, lorsque les circonstances m’amènent à exprimer des positions qui ne sont pas celles des leaders de la majorité à laquelle j’appartiens. (voir note précédente)

Dans la vie politique, les majorités  sont faites de la réunion  de sensibilités diverses.  Et c’est précisément la diversité qui fait la force d’un rassemblement capable de regrouper sur certains objectifs partagés, des personnes et  des groupes de pensées qui n’ont pas une vocation naturelle à se réunir.

Mais, se réunir, ce n’est pas se confondre. Se rassembler ce n’est pas se dissoudre dans une commune uniformité. Coopérer, ce n’est pas renoncer à son identité et perdre  l’originalité de ses convictions dans une unité fusionnelle  au bénéfice de l’opinion majoritaire.

L’union n’a de sens que si elle respecte les diversités qui la composent. Et j’ai même la faiblesse de penser que l’expression de cette diversité est politiquement utile à la pérennité d’une union et à sa réussite. En marquant ma différence,  lorsque je l’estime nécessaire, sur des sujets importants, je pense contribuer à conserver plus de voix à la majorité à laquelle j’appartiens que ce qu’une apparente, mais fictive, unanimité qui ne tromperait personne, pourrait le faire.

Parce je me suis exprimé en leur nom, les laïques valentinois savent que leurs valeurs restent défendues au sein de la majorité municipale. Mon silence  aurait pu  leur faire imaginer le contraire.

Et si la droite républicaine exprime des opinions parallèles aux miennes (deux droites parallèles ne se rejoignant pas), je ne tiens pas que ce soit un motif pour me taire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noubar Kechichian 17/01/2013 00:56

Ne soyez pas désolé, je ne suis pas touché, j'essaie de rester le plus loin possible de la boue...

En résumé, vous ne pouvez vous tromper, c'est moi qui suis dans l'incapacité de vous comprendre...
Autant supprimer la possibilité de commenter vos écrits ou de ne demander qu'à vos adorateurs de s'exprimer.

daniel 15/01/2013 19:17

les élus dromois auront ils autant de courage que leurs confreres Roannais:
http://www.lagazettedescommunes.com/149854/179-elus-du-roannais-ont-remis-leur-demission-a-la-prefete-de-la-loire/?utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=15-01-2013-quotidien

Noubar Kechichian 15/01/2013 02:42

Hystérie, idiotie, sottise... Vos lecteurs anonymes ont le sens de la répartie et de l'argumentation. C'est certainement leur façon de faire la différence entre respect et non-reconnaissance de
points de vue contraires aux leurs.

bouchet 15/01/2013 19:48



Je suis désolé pour vous. je n'ai jamais exercé aucune censure quant aux interventions sur ce blog.


Cela dit lorsque, comme vous le faites, vous ne savez pas voir qu'une critique d'une initiative du maire ne peut pas peut être assimilée à la critique d'une communauté, il faut vous attendre à
vous voir attribuer des adjectifs peu amène. Ce n'est pas votre point de vue qui est critiqué , c'est votre incapacité à comprendre ce que les autres disent.



Valentinois 14/01/2013 22:50

M. Kechichian, vos interventions au conseil municipal donnent souvent l'impression que vous êtes stupide.
Encore un effort et deux ou trois contributions du style de celles que vous donnez ici et nous serons persuadés que vous êtes vraiment stupide.

Paulo 14/01/2013 17:04

L'intervention de Mr Kechichian me semble assez surprenante; il redoute la division des Valentinois; il dénonce la désignation d'une communauté; alors que l'application des principes de laicité
permet justement d'éviter ces écueils.De plus il est tout de même un peu gonflé de tenir ce discours alors que son mentor en politique, M. Labaune, est un spécialiste de la division et un
propagateur d'idées de droite populiste qui ne sentent pas meilleures que celles du FN. Comment va t il gérer ces contradictions lors des prochaines élections?