Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 16:58

On ne peut que se réjouir de voir des français, de droite comme de gauche, se mobiliser aujourd’hui pour défendre la liberté d’expression et, au travers du slogan : « je suis Charlie » se montrer solidaire d’un journal dont la liberté de ton et d’esprit ne répugne pas au blasphème.

Le délit de blasphème a été supprimé du Code pénal par un décret du 8 juin 1906 et, hors l’Alsace-Moselle, encore soumise au droit local, personne ne peut être poursuivi en France pour avoir tenu un « discours qui insulte la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme sacré. » (Définition du blasphème.) Toute mise en cause de ce dispositif serait attentatoire à la liberté d’opinon.

On se réjouit d’autant plus de cette vague de solidarité qu’il n’est pas si loin le temps où un député de droite déposait au parlement français une proposition de loi « visant à interdire la banalisation du blasphème religieux par voie de caricature» Proposition n°2993 du 29 mars 2006. Sa proposition était alors soutenue par certains courants d’opinion qui aujourd’hui se déclarent solidaires de « Charlie-Hebdo ».

Comme quoi il ne faut désespérer de personne….. à moins que !

Partager cet article

Repost 0

commentaires