Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 08:00
13.188/ Comprendre ce qu'on vote

J’ai gentiment été traité de laicard (D.L du 2 Octobre) pour avoir, en conseil municipal, refusé de participer à un vote sur « le transfert » à Valence du siège d’une congrégation religieuse « les sœurs de Jésus Serviteur ».

Cette congrégation  a été créée par décret signé au Vatican le 15 Juin 2007 à la suite de la fusion de cinq communautés de femmes. Cet institut religieux, de droit pontifical selon son décret de fondation, fixe son siège principal à Valence. (Le décret signé du Cardinal Rodé préfet de la Congrégation pour les instituts religieux est consultable sur internet).

J’ai du mal à comprendre pourquoi, six ans après cette fondation et cette installation à Valence, il faudrait que le conseil municipal donne un avis. J’ai d’autant plus de mal à le comprendre que la loi de 1901 a donné la liberté d’association et qu’il suffit d’une déclaration en préfecture pour être en règle et que, par ailleurs, la loi de 1905 à dégagé l’Etat du pouvoir qu'exerçaient sur lui  les Eglises mais tout autant les Eglises du pouvoir de contrôle que leur imposait l’Etat.

Que les Sœurs de Jésus Serviteur fixent leur siège à l’endroit qui convient à leur activité : cela ne me pose aucun problème. Que l’on me demande mon avis sur la question   Voilà qui  m’interroge.

Quel est le véritable sens de ce vote ? Personne n’a pu répondre à la question

Que se serait-il passé si le vote du conseil avait été négatif ?

Que ceux qui savent m’expliquent !

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 08:00

On sait que la question du logement est devenue une question majeure dans notre société en crise.

Les OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat) sont un des outils à la disposition des collectivités pour agir dans ce domaine.
Une nouvelle convention entre certaines communes de l’agglomération VASRA et l’Agence Nationale de l’habitat et le conseil général a été validée par le conseil municipal de Valence. Cette convention dans laquelle la ville de valence engage 105 000 euros par an doit permettre de réhabiliter en cinq ans 1080 logements : 385 logements locatifs et 695 logements  au titre de « propriétaires occupants ».

Repost 0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 12:36

La mise en place de la « régie municipale » qui gérera le service de l’eau à compter du 1 janvier 2014 se poursuit.

Le conseil municipal du 30 septembre a validé le protocole de fin de contrat avec Véolia  qui, depuis le 10 juillet 1968 gérait le service par délégation.

Ce protocole règle les conditions de remise des biens à la collectivité, le rachat des compteurs (propriété du délégataire et mis en location), la fourniture de tous les documents et données techniques nécessaires au service,  les conditions de reprise du personnel, etc… etc…

A partir du 1er janvier, la régie, qui prendra directement en charge toute la relation avec les usagers, comptera douze agents (de droit privé selon la loi). Dans l’attente d’un renforcement du service qui se fera progressivement au cours des années à venir, la partie technique : pompage distribution, entretien sera assurée par un prestataire désigné selon la procédure des marchés.

C’est désormais le conseil municipal qui décidera du prix de l’eau après avis d’un conseil d’exploitation qui devrait être installé en novembre.

Avec le PLU, la mise en place définitive de la Régie sera l’un des plus gros dossiers de cette fin de mandat.

Repost 0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:36

2014 est l’année des élections européennes et le peuple français est appelé à désigner ses 74 députés au parlement européen. Le Mouvement Républicain et Citoyen est d’ores et déjà sur le pont pour préparer cette échéance qui doit être l'occasion d'un grand débat pour une autre Europe.

Un texte d'orientations adopté en conseil national et actuellement débattu dans les fédérations sera adopté par la convention européenne que nous organisons le samedi 30 novembre à Paris.

Nous souhaitons faire vivre un débat riche et intéressé sur la question européenne : le MRC s’engage dans une réorientation de la construction européenne pour stopper l’austérité, le chômage, les délocalisations, les licenciements qui ruinent notre pays et notre souveraineté. Fort de nos analyses depuis 20 ans, nous pensons qu’il est urgent de donner un autre cap à l’Union européenne pour construire une Europe des Nations et non plus des marchés.

Le scrutin de 2014 doit être l’occasion pour chacun de s’exprimer sur une Europe à la dérive et nous entendons y participer pleinement.

 

Une réunion publique animée par J.L Laurent, Président du M.R.C aura lieu à Valence le 24 octobre

 

Repost 0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 18:22

L’incident rapporté dans la presse du jour : « les élus de la majorité « virés » de la réunion » illustre de façon outrancière le propos que je tenais avant-hier (note.)

Que des citoyens s’organisent pour faire valoir ce qu’ils estiment être juste n’a rien que de très normal. Qu’ils veuillent se faire entendre, même s’ils n’ont pas utilisé toutes les possibilités qui leur ont été offertes depuis des mois : réunions d’information, permanences de quartier, enquête publique…. peut tout à fait se comprendre, d’autant plus qu’aucune décision définitive n’est encore arrêtée  et qu’il est encore temps de discuter ( le PLU ne sera voté qu’en décembre par le conseil municipal). Mais qu’ils refusent d’entendre ce que deux élus habitants du quartier au même titre que les autres + le principal acteur dans l’élaboration du PLU : l’adjoint à l’urbanisme + le président du CCAS qui pourrait piloter l’installation d’un établissement d’accueil et de soins pour personnes âgées dépendantes, peuvent avoir à donner comme information, dépasse ma capacité de compréhension.

Un tel refus permet de dire tout et n’importe quoi comme cela est rapporté dans la presse : sur le site en question, il serait prévu  « quinze barres d’immeubles  de 9 à 18 mètres » alors que le document soumis à enquête parle précisément d’un habitat collectif, mais aussi d’habitat intermédiaire et fixe à 12 mètres maximun la hauteur du bâti (page 52 du fascicule 3 du projet de PLU).

Refuser une information ne pas être une manière sérieuse de conduire une discussion et de faire valoir un point de vue.

A moins qu’il n’y ait, derrière ce refus, des intentions et des projets politiques qui ne se dévoileront que plus tard.

Repost 0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 08:00

Dans la vie publique (politique) quand  les opinions et les convictions se confrontent, voire s’affrontent, l’exercice le plus difficile est celui de l’écoute.

La condition première de tout échange authentique dans la recherche de solution d’un problème ou d’un consensus tient dans la capacité des interlocuteurs de se taire pour écouter. Se taire et laisser parler l’autre, Imposer silence à ses propres vues pour écouter et comprendre l’interlocuteur tel qu’il se comprend lui-même. Ecouter ce qu’il dit - et non pas entendre ce que nous voudrions qu’il dise pour pouvoir le contredire, mais  prêter attention à ce qu’il dit vraiment et non pas à ce que nous souhaiterions qu’il dise avant même qu’il n’ait parlé.

Cet exercice demande beaucoup de vertu. Et il est, hélas, rare  que des interlocuteurs en fassent preuve au même moment. C’est pour cela que les échanges politiques ne sont souvent que des dialogues de sourds, des jeux de rôle  et que les choses se règlent au rapport de force.

Repost 0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 08:00

Transition énergétique : travaux pratiques.

A l’initiative de Collège « économique et social » du conseil de développement de l’agglomération VASRA, une démarche va être initiée pour travailler à la rénovation énergétique des locaux d’habitation.

Valence Agglo va développer un programme de formation à l’intention des entreprises de BTP locales pour accompagner leur montée en compétence  dans le domaine de la rénovation thermique des bâtiments.

 Avec divers partenaires il s’agira d’impulser l’organisation d’une filière « rénovation énergétique » sur le territoire de l’agglo.

De l’intention à l’acte.

Repost 0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 23:33

En  préparant la soirée que je dois animer prochainement sur la "refonte de l'école", je viens de relire ce texte de Guy Coq

La question qui se pose à la démocratie est de savoir s’il y aura suffisamment de citoyens actifs, c’est-à-dire engagés dans une action collective, pour que la démocratie existe encore dans vingt ans. L’enjeu principal n’est pas ici l’acquisition de quelques connaissances factuelles. Bref, l’école laïque devrait transmettre l’amour de la chose politique. Car la démocratie ne survivra pas sans de tels citoyens. L’école devrait informer sur la nécessité du pluralisme des paris, sur l’urgence de la présence dans ces partis de  simples citoyens dans projet de carrière politique. Tout cela implique pour l’école d’assumer une véritable culture politique. Il est insupportable que n’apparaisse pas à l’école la reconnaissance de la noblesse foncière de l’action politique. Que le mépris pour les politiques dans la société affleure à l’école, rien d’étonnant à cela.  Mais l’école de la République a pour tâche d’opposer à une réalité dévalorisée le sens profondément humain et noble de l’action politique.

Propos à méditer pour penser une refonte de l’école républicaine

Repost 0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 08:08

Le  schéma de cohérence territoriale ou SCOT est un document d'urbanisme qui détermine, à l’échelle de plusieurs communes ou groupements de communes, un projet de territoire visant à mettre en cohérence l'ensemble des politiques sectorielles notamment en matière d'urbanisme, d'habitat, de déplacements et d'équipements commerciaux.

Pour notre secteur, le syndicat mixte SCoT Rovaltain Drôme-Ardèche est chargé d’élaborer ce schéma.

Il rassemble 106 communes comptant 307 000 habitants. Le territoire concerné constitue un vaste ensemble géographique de plus de 1500 km² au Sud de la région Rhône-Alpes au croisement de la vallée du Rhône et du Sillon Alpin.

Organisé autour des trois pôles que sont Valence, Romans/Bourg-de-Péage et Tain/Tournon, le territoire est reconnu pour sa qualité de vie : un cadre paysager remarquable, de nombreuses spécialités agricoles (avec neuf AOC et une forte présence de l’agriculture biologique), de nombreux services, éducatifs en particulier (Valence est le premier pôle universitaire décentralisé de France)…

Le syndicat est présidé par  P.A Landel.

Repost 0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 08:00
13.180/ La réflexion du jour

Alain - je veux parler d'Emile Chartier, connu sous le nom d'Alain  -  nour propose souvent dans ses nombreux écrits,  des formules chocs qui donnent à penser.

Dans "Convulsions de la force" je relève aujourd'hui celle-ci  dont l'actualité ne se dément hélas pas : Quand le plus puissant se croit infaillible et impose ses jugements, on descend très vite à un nieau inteltoutes les prévisions".

Repost 0