Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 11:22

 

Le Mouvement Républicain et Citoyen ne présentera pas de candidats aux élections européennes et appelle les citoyens à les boycotter en s’abstenant de voter le 25 mai. Les questions européennes sont fondamentales, comme l’ont montré les deux campagnes référendaires de 1992 et 2005 pour lesquelles nous avons répondu présents et activement participé avec Jean-Pierre Chevènement. En 2012, les parlementaires du MRC se sont opposés au traité européen « TSCG » pour signifier leur opposition à cette Europe de la régression, de l’austérité budgétaire et du carcan monétaire que constitue la monnaie unique.

Tous les cinq ans revient ce scrutin dérisoire pour l’élection des députés français au Parlement Européen. Tous les cinq ans revient la même campagne de communication pour « vendre » aux citoyens ce Parlement sans peuple. Cette année, c’est le simulacre de débat européen entre les eurocrates interchangeables Schulz et Juncker qui doit déplacer les foules…

En France, cette élection est devenue totalement incompréhensible depuis la suppression de la circonscription unique nationale en 2004 au profit d’inter-régions ne correspondant à rien. L’an dernier, les députés du Mouvement Républicain et Citoyen ont proposé d’en finir avec ce mode de scrutin mais les grands partis, qui utilisent ce scrutin comme une opération de ressources humaines, ont refusé ce choix de bon sens.

Notre appel au boycott est un « non » républicain de résistance. Le MRC a deux convictions: il est impératif de réorienter radicalement la construction européenne mais cela ne se passera pas au Parlement européen. Le passage d’un euro monnaie-unique à un euro monnaie commune ne se fera pas au Parlement mais au Conseil. C’est la responsabilité du Président de la République de comprendre la crise de la construction européenne et de proposer des solutions à la hauteur des enjeux.

Le fédéralisme européen est mort comme idée, il survit malheureusement dans des institutions, coercitive comme la monnaie unique ou dérisoire comme le Parlement européen. Pour les cinq années qui viennent, le Mouvement Républicain et Citoyen a beaucoup d'idées mais pas de candidats, des propositions mais pas de listes. Nous ne serons pas muets au cours des trois prochaines semaines et ferons campagne avec ces propositions.

Nous appelons tous les citoyens à consacrer ce dimanche 25 mai à leurs proches et aux activités qui leur sont chères.

 

Communiqué de Jean-Luc Laurent - Président du M.R.C

 

 

Repost 0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 21:45

 

 

 

Le blog vaquera pendant une semaine.

Reprise le Lundi 12.

Voir les commentaires

Repost 0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 19:22

Programme municipal de N. Daragon :

100 engagements pour notre ville p 15, colonne de gauche :marqué "Réalisé dans les 100 jours : Les effectifs de la police muniipale seront doublés. Elle passera de 37 à 80 agents

Commission préparatoire au conseil municipal du 12 juin 2014

 Ledoublement des policiers municipaux sera réalisé sur la durée du mandat à raison de 5 ou 6 embauches par an.

Cherchez l'erreur !.

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 23:45

La question du devenir du site de l’Epervière a pesé sur les élections municipales.

Le nouveau maire a décidé de suspendre l’opération qui avait été engagée par l’équipe précédente afin de faire face à une situation extrêmement dégradée.

Une réunion du  conseil d’administration de la SEGEPE  (société qui gère actuellement le site pour le compte de la mairie et au sein de laquelle je représente la minorité actuelle du conseil municipal) vient d’avoir lieu. J’attendais, au cours de cette réunion, que des précisions soient apportées sur les objectifs de la nouvelle équipe et sur le calendrier qu’elle se donnait pour mettre en place une solution pérenne pour ce site.

La chose est en effet urgente. Rappelons que les pertes d’exploitation ont été de 196 644,18 euros pour l’exercice 2013 et que les perspectives pour 2014 sont encore plus sombres tant l’outil de travail (camping, hôtel, centre de réunions) est dégradé et ne peut offrir, malgré les efforts du personnel, que des prestations médiocres.

Or, de propositions : point !

Une réflexion va être engagée nous dit-on qui devrait aboutir « rapidement ». On pensait pourtant que, compte tenu de l’âpreté des débats autour de cette question lors de la campagne électorale des solutions alternatives sont déjà envisagées.

Le conseil délégué qui, dans l’organigramme de la nouvelle équipe, est chargé du dossier était même absent de la réunion.

Un dossier qui ne part pas très bien !

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 08:34

Communiqué de Jean-Luc Laurent, Président du MRC et député du Val-de-Marne, lundi 28 avril 2014.

 

Alstom est en bonne santé, même si le groupe rencontre des difficultés stratégiques et que son principal marché, l’Europe de l’austérité, stagne.

L’intégration d’Alstom au sein de General Electric comme le mariage brusqué avec Siemens porteraient un coup fatal à un pan entier de notre industrie qui assure, entre autres, l’indépendance de la filière électronucléaire. Ces deux mauvaises solutions n’ont pour but que de soulager quelques actionnaires pressés et dégager le management du groupe de ses responsabilités.

Dans le secteur stratégique de l’énergie, cette affaire teste notre capacité à traduire en actes le volontarisme économique et éviter le départ des centres de décision du groupe.

La fuite en avant négociée par M.Kron doit être mise en échec par le gouvernement et, à court terme, une participation de l’Etat pourrait remplacer les actionnaires défaillants. Le Ministère de l’Economie a la responsabilité de faire émerger une solution alternative indépendante autour de groupes français comme Areva ou Safran.

Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 20:44

Le 22 septembre 2012 Manuel Valls il était présent à Troyes pour la béatification du Père Louis Brisson, dont l’Eglise a reconnu un « miracle » en Equateur.  En tant que ministre de l’Intérieur il déclarait : « Quand on est le représentant du gouvernement, on se doit d’honorer les cultes qui font partie de notre histoire et de la société française ».

Je croyais que c’était  précisément l’inverse  et que la République ne reconnaissait aucun culte

Le 21 octobre 2012[] il était au Vatican, pour la canonisation du « premier saint de Madagascar et de l’Océan Indien », Jacques Berthieu, missionnaire jésuite ayant « évangélisé » à Madagascar au 19ème siècle. Le ministère de l’Intérieur invoquait alors « la tradition » de la présence d’un membre du gouvernement lors de la canonisation d’un Français,

Curieux comportement pour quelqu’un qui se réclame de Clemenceau et de Jaures

Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 07:20

·          

Que l’Eglise catholique décide des saints qu’elle veut se donner : c’est son droit.

Que les médias publics en fassent des tonnes sur le sujet et expliquent en long et en large les miracles qui valent à deux papes d’accéder à la sainteté officielle,  voilà qui est plus problématique.

Que le premier ministre d’une République laïque assiste es-qualité à ces cérémonies purement religieuses,  voilà qui relève de la faute majeure. Il cautionne par sa présence une pratique qui relève de l’irrationnel … et on se plaindra qu’en France l’enseignement des sciences laisse à désirer.

 

Ce premier ministre ferait bien de relire ce qu’écrivait un philosophe hollandais du XVIIème: Le vulgaire donne donc aux phénomènes extraordinaires de la nature le nom de miracles, c’est-à-dire d’ouvrages de Dieu, et soit par dévotion, soit en haine de ceux qui cultivent les sciences naturelles, il se complaît dans l’ignorance des causes, et ne veut entendre parler que de ce qu’il admire, c’est-à-dire de ce qu’il ignore. Le seul moyen pour lui d’adorer Dieu et de rapporter toutes choses à son empire et à sa volonté, c’est de supprimer les causes naturelles, de bouleverser l’ordre des choses, et de se représenter la puissance de la nature enchaînée par celle de Dieu.

Repost 0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 07:35

Les experts qui peuplent les plateaux de télévision sont extraordinaires.

Ils nous expliquent savamment, chiffres et graphiques à l’appui, ce qui va se passer demain, la semaine prochaine, dans un mois, dans un an.

Ils nous expliqueront avec la même certitude pourquoi tout ce qui avait été prévu n’est pas arrivé et pourquoi il faut dans conclure que, demain, la semaine prochaine, dans un mois, dans un an…. ce qui va arrive va vraiment arriver.

Et on continuera avec toujours les mêmes  qui pensent pour tous et mieux que tous !

Longue vie aux experts abusifs !

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 08:03

Depuis la décision majoritaire prise en 2012 par les 29 communes sur 51 de s’opposer au projet d’agglo du préfet Durand soutenu par quelques notables locaux, le  Collectif qui en a émané n’a cessé…

- de dénoncer le déni de démocratie concrétisé par le passer outre du préfet Durand et son arrêté du 28 mai 2013, contesté devant les juridictions administratives,

- de rejeter un projet qui ne respectait ni l’équilibre urbain/rural ni les bassins de vie ni les unités urbaines ni l’exigence de cohérence avec notre SCOT, fondé sur l’existence d’une entité tripolaire ( Valence, Romans, Tain-Tournon ) ayant l’ambition d’acquérir des compétences métropolitaines.

   Par contre, notre Collectif, qui se veut garant d’une coopération concertée et non forcée, partagée et non imposée d’en haut, une coopération recherchant le consensus comme nous la développons depuis plus de 25 ans sur notre territoire, notre Collectif n’a cessé de proposer une évolution à dimension humaine de notre intercommunalité en mettant en place des communautés de bassin de vie qui simplifient l’organisation de nos institutions locales, qui conservent des centres de décision proches de nos concitoyens et qui préservent la qualité et l’accessibilité de nos services de proximité, l’existence de ces communautés de bassin de vie ne faisant pas obstacle à l’exercice en commun des grandes compétences telles que nous les pratiquons déjà aujourd’hui : l’aménagement du territoire avec le Syndicat SCOT du Grand ROVALTAIN Ardèche-Drôme, le développement économique avec le Syndicat ROVALTAIN, les transports publics avec V.R.D. …

Depuis notre dernière conférence de presse du 18 février 2014, nos communes ont procédé au renouvellement de leurs conseils municipaux et communautaires :

Vous en connaissez les résultats ; en ce qui concerne notamment l’exécutif de la « grande agglo »contestée, 13 membres sur 16 soit n’ont pas été réélus soit sont devenus minoritaires.

 

Notre Collectif a eu un nouvel entretien avec notre Préfet, Didier Lauga, qui nous a confirmé qu’il était là pour accompagner les élus.

Par ailleurs, notre Collectif a rencontré notamment les nouveaux maires de Valence et de Romans : ils nous ont confirmé leur opposition à une structure excessivement dimensionnée au regard de nos bassins de vie ; d’autre part, ils nous ont assuré qu’ils tenaient à la pérennisation de notre Syndicat ROVALTAIN que leurs prédécesseurs voulaient dissoudre, ce qui nous choquait doublement…

  • parce que ce Syndicat regroupe harmonieusement 71 communes de tout notre territoire ainsi que les deux grandes Collectivités que sont la Région et le Département de la Drôme,
  • parce que ce Syndicat, dans un contexte de crise économique et sociale, a créé, en quelques années, plus de 1.600 emplois et continue à en créer dans des secteurs de pointe comme celui de la Recherche en toxicologie et écotoxicologie.

L’I.N.S.E.E. identifie 3 bassins de vie sur notre territoire : celui de Tain-Tournon, celui de Valence et celui de Romans/ Bourg de Péage dont fait partie l’Herbasse :

- Les deux communautés du Tournonais et de l’Hermitage viennent de fusionner au 1er

  Janvier 2014 pour s’inscrire dans ce cadre de bassin de vie et montrent ainsi le bon

  exemple à suivre.

- Aucun obstacle ne peut s’opposer à la volonté de respecter la même logique dans les deux autres bassins de vie de Valence et de Romans.

Les solutions juridiques existent ; nos concitoyens et leurs représentants élus trouveront, dans ces communautés de bassin de vie, la considération et l’expression qui leur sont dues, la réponse à leurs besoins de proximité, la lisibilité et la transparence indispensables à l’action publique.

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 08:05

On gagne rarement une élection. C’est l’adversaire qui la perd.

Dès lors, toutes les victoires sont porteuses d’ambiguïté et le gagnant se trouve rapidement confronté à des difficultés qu’il n’attendait pas.

En 2008, P. Labaune a perdu parce qu’un certain nombre de ses électeurs potentiels lui ont reproché sa démission en cours de mandat puis son retour de candidature et se sont dispensés de voter pour lui. La victoire de la gauche était une victoire par défaut.  En 2014, cette gauche, malgré un bilan considéré comme honorable dans un contexte de crise, a été renvoyé dans les cordes parce que certaines de ses orientations  étaient  contestées  (PLU par exemple) mais aussi du fait d’un environnement national – dont elle n’est pas comptable - qui a amplifié son mouvement de repli.

Les électeurs ont-ils adhéré au programme de la droite ou contesté celui de la gauche ?

Je penche plutôt pour le second terme de l’alternative.

Passée la période de « grâce » qui accompagne tout changement, on mesurera vite le degré de satisfaction de valentinois pour la politique qui va se mettre en œuvre. Ajourner le projet de l’Epervière, supprimer un compétition/spectacle sportive, envisager le report de l’organisation de la semaine scolaire … cela marque une rupture mais n’engage pas un programme.

Le maire a lui-même fixé un rendez-vous à 100 jours.

Rendez-vous pris.

 

Repost 0