Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 15:02

le monde est fou.

Podemos, cette formation alternative de gauche qui a chamboulé l'échiquier politique espagnol au cours des deux dernières années et fait une entrée fracassante au Parlement avec 69 députés à l'issue des dernières législatives, n'en finit pas de surprendre. Le dernier projet en date a une vocation multiculturelle et provient du « cercle » - cellule citoyenne - musulman. Constitué en grande majorité d'Espagnols convertis à l'islam, ce cercle a proposé pour la saison estivale de réserver des plages pour les femmes musulmanes. L'idée pourrait bien faire son chemin parmi certaines mairies Podemos. «

Séparons nous de plus en plus, chacun chez soi et le monde ira beaucoup mieux !

A quand le tri et le parcage par couleur de peau, par sexe, par age,... ?

Repost 0
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 10:31

La majorité municipale a présenté à la presse son bilan après deux ans de mandats.

Pas de quoi crier au miracle.

A propos de la mesure phare du programme : le doublement des effectifs de la police municipale qui devaient être portés à 80, on en est à 65 postes pourvus. L’objectif – à l’occasion de la signature d’une convention avec la police nationale - a été ramené à 70 sur la durée du mandat.

Pour le reste, la stratégie du maire apparait clairement : mettre l’agglomération au service de la ville centre et faire payer les autres pour réaliser la plupart des projets.

Le journaliste note : les économies réalisées à la ville ont aussi été effectuées sur le dos de l’Agglo avec le transfert de 383 agents !

Le projet de l’Epervière : porté par l’Agglo

Le palais des Congrès : porté par l’agglo

La cité de la gastronomie : portée par une association privée au tour de table financier encore imprécis.

Quant à la gratuité des transports annoncée à grand fracas au cours de la campagne : disparue !

Un bilan, oui, mais qui ne convaincra que ceux qui veulent bien l’être.

Repost 0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 16:05

Dans un Moyen-Orient livré à la violence, la situation faite au peuple palestinien est une insulte au droit international, à la justice et à la simple humanité.

A fin de contribuer à faire connaître la réalité de ce peuple, sa culture, son artisanat, le collectif « pour une Paix juste et durable entre israéliens et palestiniens » organise à Valence une semaine de la Palestine comportant, expositions, conférences, films….

Loin de faciliter l’organisation de cette manifestation, la majorité municipale de Valence a, au contraire, multiplié les obstacles à sa mise en place : refus de prêt ou de location de salle, restriction du droit de défiler, invitations restées sans réponse ...etc

Nous, élus valentinois de la minorité, condamnons cette attitude qui, sous le masque et au prétexte de la neutralité, favorise, de fait, le camp des adversaires de la paix.

Valence le 27.04.2016

Zabida Nakib-Collomb (Conseillère départementale),

Marc Weiler (Conseiller municipal),

Gérard Bouchet (Conseiller municipal).

Repost 0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 18:41

Un arrêt du Conseil d’Etat (17 février) valide une convention (signée sous l’ancienne majorité) par laquelle la région Rhône-Alpes s’engageait à financer, pour un montant de 400.000 euros, la restauration de la basilique d’Annaba en Algérie, basilique appartenant à une association diocésaine algérienne et qui n’est pas un monument historique au sens de la loi française.

Si le rapporteur public a considéré que le financement par la région ne cadrait pas avec les conditions fixées par la loi de 1905, ni même avec celles de la jurisprudence habituelle du Conseil d’Etat, il a néanmoins dû admettre que la loi de 1905 devait s’appliquer à l’action internationale des collectivités territoriales. Soutenir le contraire eût été franchement grossier. Dès lors, pour dépasser la contradiction rencontrée, le rapporteur public est allé imaginer, au prix de contorsions intellectuelles hasardeuses, une application « moins intensive » de la loi de 1905 à l‘action internationale des collectivités territoriales (sic) et, cerise sur le gâteau, une transcendance du « culturel » sur le « cultuel » pour proposer au final au Conseil d’Etat de valider le financement par la région Rhône-Alpes des travaux sur la basilique d’Annaba. On ne peut qu’être admiratif devant tant d’imagination...

En quoi les fonds publics doivent ils pouvoir être davantage sollicités au profit des cultes au delà de nos frontières ? Personne ne le sait. Une certaine aberration au regard du bon sens semble ainsi s’ajouter à une appréciation juridique très discutable.

Avec « l’intensité variable » d’application de la loi de 1905 selon la localisation géographique et le « culturel » qui transcende le « cultuel », on a manifestement passé une borne dans l’objectif de « sauver » le financement public indirect d’un culte.

Extraits d’une note publiée dans Marianne2.

Repost 0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 12:23

Le président Obama défend les intérêts de son pays.

Il est en Allemagne pour promouvoir le TAFTA.
Il est intervenu en Angleterre pour inciter les britanniques à ne pas quitter l’Europe.

De quoi nous interroger.

TAFTA et Europe :ça sert les intérêts de qui ?

Repost 0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 11:02

Sur la photo : le président du groupe Scapa (Heejae Chae), le maire de Valence et sa première adjointe, la maire de Portes-les-Valence, des conseillers généraux, le président de CCI, etc, etc.

L’ancienne usine Barnier a quitté son site historique au quartier Châteauvert. On inaugure la nouvelle usine SCAPA ( acquereur de l'entreprise Barnier en 1993) dans la zone des Auréats. On se félicite de ce que ce transfert ait garanti le maintien de l’emploi et offre la perspective de créations nouvelles.

Une seule chose oubliée : c’est entre l’ancienne municipalité et la direction de SCAPA qu’ont été conduites toutes les discussions conduisant à ce transfert aujourd’hui réalisé. L’action de l’ancien adjoint aux affaires économiques, Jean-Michel Creisson a été déterminante dans le processus.

Croyez-vous que les nouveaux aient songé un instant à associer les anciens à l’inauguration ?

Non point. Du passé il est fait table rase. Les anciens n’ont fait que des sottises. C’est le crédo de l’équipe en place depuis deux ans !

(Voir la presse du 21 avril)

Repost 0
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 11:42

Le député, président du conseil général annonce qu’il ne sera pas présent « pour la première fois depuis 25 ans » aux cérémonies de commémoration du génocide arménien le 24 avril à Valence. (Presse du 19.04)

Le motif de cette « grogne » semble tenir au fait qu’il ne prendrait serait la parole à Valence mais serait invité à le faire lors du rassemblement de Bourg-les –Valence. Le motif paraît bien futile. Soutenir les arméniens à Bourg ou à Valence, qu’importe ! L’essentiel n’est-il pas de dire son soutien, fusse par une présence muette.

A la vérité, on peut se demander si la mauvaise humeur du député n’a par pour origine le fait que, à Valence, c’est le maire, vice-président du Conseil régional qui s’exprimera publiquement.

Le Comité du 24 avril a raison de rappeler qu’un temps de mémoire ne doit être ni un moment de polémique ni un moment de faire-valoir.

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 18:09
Accessibilité

La mise en accessibilité aux handicapés de tous types (moteurs, auditifs, visuels, intellectuels) des bâtiments publics est un devoir légal mais, plus encore, moral de nos collectivités.

La commission communale pour l’accessibilité a remis son rapport 2015 à l’occasion du dernier conseil municipal. Présenté en fin d’une séance particulièrement houleuse, ce rapport n’a pas fait l’objet d’une attention suffisante de la part des conseillers.

La mise aux normes suppose en effet l’engagement de sommes extrêmement importantes dans le cadre d’un plan qui se déroulera jusqu’en 2024. Pour les établissements sportifs c’est plus de 2 millions d’euros qu’il faudra investir sur la période ; près de 4 millions pour les établissements scolaires ; 1 million pour les bâtiments administratifs, etc…

La décision de la majorité de supprimer la Direction déléguée à l’accessibilité de la ville de Valence à compter de 2016 et de confier le suivi de ce dossier à la Direction « Bâtiments et Ateliers généraux » de l’agglomération, n’est peut-être pas la décision la plus pertinente pour un suivi, au plus près du terrain, des opérations qui devront être conduites.

Repost 0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 09:41

La presse de ce matin rend compte de l’échange – virulent et à la limite de ce qui acceptable dans l’enceinte d’un conseil municipal – à propos de l’avenir du collège de centre ville Paul Valéry.

L’existence de ce collège serait menacée par la création, à Beaumont, d’un nouvel établissement décidée, lors de la dernière mandature, par le Conseil général où la majorité était à gauche. Le maire de Valence (qui était conseiller général minoritaire dans cette assemblée) reproche aujourd’hui à la majorité d’alors – en des termes d’une violence extrême - d’avoir pris cette décision sans étude préalable quant aux effets de cette création sur l’ensemble de la carte scolaire et donc d’avoir fait preuve d’une grande irresponsabilité.

J’ignore personnellement si cette étude a été faite ou non. Je pense cependant que si les « politiques » ne l’avaient pas demandée (ce dont je doute), les techniciens du service éducation auraient certainement attiré leur attention sur la nécessité d’avoir une vue d’ensemble de la carte des collèges et de leurs zones de recrutement.

Ce que je sais par contre, c’est que la création du collège de Beaumont a été votée à l’unanimité, opposition comprise, c’est-à-dire que l’actuel maire de Valence qui était alors conseiller général l’a formellement approuvée. S’il l’a fait sans exiger d’avoir toutes les informations nécessaires il partage de plein exercice l’irresponsabilité dont il accuse aujourd’hui ses adversaires. Son vote d’alors serait celui d’un opposant bien négligent et il serait mal venu d’exiger aujourd’hui des informations qu’il n’a pas demandées alors.

Sa virulence d’aujourd’hui n’excuse pas son inconséquence passée.

A trop vouloir polémiquer et à vouloir accuser les autres on se prend parfois les pieds dans le tapis.

Repost 0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 11:12

Le maire a choisi de répondre par l’ironie et la dérision à mon interpellation sur le partenariat que la ville va développer avec la Société Générale.

Que cette banque soit au premier rang des banques françaises pour l’organisation de l’évasion fiscale ne gène pas notre premier magistrat et sa majorité qui, par contrat, contre 5 000 euros en numéraire (termes de la convention) font de la société générale le « partenaire bancaire exclusif pour les concerts de musique classique faisant partie de la saison culturelle du théâtre de la ville » ; s’engage à assurer la visibilité de la banque au travers du site internet du Théâtre, les programmes de ces concerts, 150 affiches, etc ; met à la disposition de la banque le théâtre de la ville et ses personnels techniques pour une soirée ; attribue 70 invitations gratuites pour les concerts de l’année.

Ajoutons que les 5 000 euros fournis par la banque au titre du sponsoring culturel lui vaudront un allègement fiscal sur sa propre dette vis-à-vis de l’Etat!

Certes, l’argent n’a pas d’odeur, mais considérer que le questionnement sur l’engagement de la ville à promouvoir l’image d’une banque fraudeuse ne vaut pas mieux qu’une réponse ironique : on pourrait aussi détourner le TGV pour que Cahuzac ne passe pas à Valence, m’a répondu le maire, en dit long, au fond, sur le peu de cas que font certains d’une certaine morale publique.

Ce n'était certes pas la délibération majeure du conseil. Je ne m’attendais certes pas à ce que le maire renonce à 5 000 euros, mais j’espérais un autre type de réponse que celle qui m’a été faite et au moins l’expression d’un peu de gêne dans cette affaire.

Un autre étonnement vient du fait que, à l’inverse des autres membres de la minorité qui se sont abstenus ou ont voté contre la délibération l’élu du PCF a apporté sa voix à la majorité. Comprenne qui pourra !

Repost 0