Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 00:09

Le week-end dernier, grâce à l"équipe du comité et aux bénévoles, les fêtes du jumelage ont été un franc succès.

Accueillir plus de 700 de nos amis des villes partenaires et animer trois jours de festivités n"était pas un mince pari. Il a été gagné malgré la pluie de la fin d"après-midi le samedi.

On peut simplement regretter que cet événement n"ait pas été suffisament " visualisé " pour l"ensemble de la population. L"existence de ces festivités aurait mérité d"être mieux préparé auprès de l"ensemble des Valentinois. Beaucoup ignoraient tout de cette initiative. Une décoration spécifique de la ville (par exemple), un concours de vitrines… aurait pu faire de la fête un événement partagé par tous. Pour cela, il aurait sans doute fallu que la municipalité s"implique beaucoup plus directement …mais on sait que notre municipalité a d"autres priorités.

Repost 0
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 00:09

La visite régulière du site de l"assemblée nationale est très instructive.

Elle permet, entre autre, de connaître l"activité de chaque parlementaire.

La fiche du député de la 1er circonscription de la Drôme (Valence-Bourg-les valence, Tain) est éloquante.

On y apprend que, depuis le 20 janvier 2004, son nom figure, en tout et pour tout, au compte rendu de 2 séances de l"assemblée : le 14 avril 204 et le 18 mai 2006, pour des interventions aussi pertinentes que : Bravo, pas moi, c"est grave… (Pour comparaison, dans la même période, Biancheri est intervenu dans 33 séances, Mariton dans 119 et Besson dans 49)

Depuis le 1 janvier 2006, il a adressé 11 questions écrites au gouvernement.

Il n"a rédigé aucun rapport au cours de cette législature.

Il est vrai qu"il a signé 302 propositions de loi rédigées par ses collègues de la majorité, parmi lesquelles, en décembre 2005, une proposition visant à améliorer la coopération intercommunale !

Un député en somme  très actif et très présent dans sa mission de représentant de la Drôme !

Repost 0
5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 00:09

Comment ont voté les députés de la Drôme ?

Pour : Gabriel BIANCHERI, Hervé MARITON.

Contre : Eric BESSON

Et Patrick LABAUNE

Absent au moment du vote. Quel courage et quel sens de la responsabilité. Ses amis du groupe "Debout la république" ont eu plus de courage que lui. 10 d'entre eux ont voté contre le projet gouvernemental : MM. Jean-Paul Anciaux, René Couanau, Nicolas Dupont-Aignan, Francis Falala, Michel Heinrich, Dominique Le Mèner, Lionnel Luca, Franck Marlin, Dominique Paillé et Christophe Priou

Repost 0
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 00:09

Les quatre kiosques prévus pour la première tranche des boulevards sont en cours d"installation. Ils font 4,5m x 4,5m. Ils sont destinés à accueillir : un commerce d"agrément, des toilettes publiques, un local de stockage de matériel d"entretien pour les espaces verts (autrement dit une cabane de jardin) et un local pour l"assainissement (autrement dit un local technique). Ils coûteront au total 373 433 euros soit 4 610 euros le mètre2 en moyenne.

Même si on sort de ce chiffrage le bloc sanitaire pour handicapés qui coûte à lui seul 56 000 euros, et que nous ne contestons pas, nous en sommes encore à 3 918 euros le m2.

Est-il raisonnable de dépenser près de 100 000 euros pour installer des toilettes en face d"une patisserie ?

Repost 0
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 00:09

La majorité municipale a choisi de créer un centre muti-accueil pour la petite enfance dans un immeuble privé à construire sur un terrain préalablement vendu par la ville à un promoteur.

La question posée était de savoir si cette procédure :vente du terrain par la ville, construction de l'immeuble par un promoteur puis rachat par la ville d'un local dans cet immeuble, était plus économique que la construction directe d'une crèche, par la ville, sur un terrain lui appartenant.

La réponse qui m'a été faite est édifiante. Construit par la ville, l'équipement coûterait 1 338 000 €.

Construit dans les conditions choisies, il coûtera 1 657 000 €. La vente du terrain rapportant 243 000 €, le prix final sera de 1 414 000 €.

Pour essayer de tromper son lecteur, l'auteur de la réponse considère que si la ville ne vendait pas le terrain, la "non recette" représenterait un coût.

Par ce tour de passe-passe on voudrait nous faire croire que la solution choisie est plus économique alors qu'il en coûtera 26 000 € de plus aux finances de la collectivité.

Qui cherche à enfumer qui ?

Repost 0
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 00:09

Le coût du déplacement de la trémie du champ de Mars a fait l"objet de beaucoup de commentaires cette semaine dans la ville. Que l"argent public soit ainsi dépensé de façon inconsidérée choque beaucoup de Valentinois.

La question de savoir qui est véritablement responsable de cette gabegie revient souvent dans les conversations.

Soyons clairs.

Le premier responsable est l"ancien maire, Patrick Labaune qui, en toute connaissance de cause, a choisi de faire créer cet ouvrage alors qu"il savait parfaitement  :

1° que celui-ci n"était pas considéré comme nécessaire par les concepteurs du parking,

2° que l"archictecte des bâtiments de France était contre cette création,

3° que le permis de construire était assorti de l"obligation de déplacer ou de supprimer, à terme, cette entrée de parking.

Le second responsable est clairement la municipalité actuelle qui n"a pas pris contact avec les bâtiments de France pour négocier sur l"interprétation qu"il fallait donner à cette " autorisation provisoire ".

Les didons de cette farce sont bien identifiés:

1° Les usagers du parking sur qui Parcofrance (aujourd"hui Qpark) se rembourse des frais liés à l"investissement.

2° Les Valentinois qui paieront le montant du déplacement de la trémie.

Repost 0
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 00:09

Le Dauphiné libéré fait état, dans son édition du 28 septembre, de l"existence à Valence, de 2000 places de stationnement gratuites.

 

Pour être tout à fait complet sur ce sujet, l"article aurait du préciser que ce nombre va se réduire très sensiblement dans les mois à venir.

 

En effet, le conseil municipal du 25 septembre a voté une délibération portant achat de nouveaux horodateurs qui doivent permettre d"accroître très sensiblement le nombre de places payantes. Actuellement les nombre d"appareils installé est de 80. Le projet est de porter ce nombre à 120. Cet achat est motivé, selon les terme de la délibération par " la perspective de l"évolution de la politique de stationnement. "

En clair, plus de places payantes et moins de places gratuites.

 

A bon entendeur !

 

 Valence le 29.09.06

Valence le 29.09.06

Repost 0
28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 00:09

Patrick Labaune a livré ses propositions pour Valence dans le Daupbiné libéré du 21 avril 2006

 

Dans cette page, il donne un certain nombre d'informations qui. sans aucun doute; devraient remplir de perplexité et de stupéfaction bon nombre de ses électeurs (dont je ne suis pas)!

Ses réponses au journaliste sont pleines d'enseignements :

Absent du conseil général: "Je ne regrette rien. " A la région: "Je ne sers pas à grand chose" A rassemblée nationale: "Je ne fais partie d'aucune commission.. Je laisse ça aux parisiens. .. Comme on ne l'a jamais entendu intervenir en séance plénière, on peut se demander ce qu'il fait au parlement!

 

Il semblerait donc bien qu'il n'y ait que Valence qui l'intéresse. Mais, là encore, pour bien marquer son intérêt pour la villee, il a abandonné sa fonction de maire et ne siège même pas comme conseiller municipal! Alors prétendre qu'il dirigerait en sous-main la mairie. Qui peut raisonnablement le penser ! : "Hilarant! ..

Que fait donc notre député pour mériter les salaires que lui versent les contribuables? Rien au conseil général, rien à la région, rien à l'assemblée nationale et rien à la ville!

 

Dans toute entreprise bien gérée il serait probablement invité à aller exercer ailleurs des talents dont on ne voit pas très bien en quoi ils consistent vraiment.

On peut espèrer que les prochaines élections seront l'occasion pour les électeurs de faire savoir à un député aussi actif ce qu'ils pensent de la manière dont il les représente.

 

Repost 0
28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 00:09

Mon intervention au conseil municipal

Nommer un lieu n"est jamais neutre. Surtout quand on fait référence à l"histoire.

Depuis le dernier conseil je sais qu"un certain nombre de conseillers municipaux de Valence ne considèrent pas qu"il soit nécessaire d"expliquer son vote, je les remercie d"autant plus de bien vouloir écouter les justifications du mien.

Vous nous demandez de nommer " Rond Point de l"Armée d"Afrique " un rond point de la ville. Je rappelle qu"à l'origine, le nom "Armée d'Afrique " a été donné au corps expéditionnaire qui, commandé par le général de Bourmont, débarqua le 14 juin 1830 à Sidi Ferruch et prît Alger. On continua à désigner ainsi les unités qui, venues de métropole ou formées en Algérie, participèrent à la conquête et à la colonisation de ce pays.

Je ne suis pas de ceux qui considérent que la France doit faire repentance pour cet épisode de son histoire coloniale. Cela fait partie de notre histoire nationale. Nous devons assumer, comprendre et réfléchir à partir de cette histoire.

Mais je dis très nettement ceci : si en nommant " Rond Point de l"Armée d"Afrique ", le carrefour à proximité de l"Hôpital, vous entendez honorer le corps expéditionnaire de 1830 et, par suite, la colonisation de l"Algérie dont cette armée a été le principal outil, je considére que, dans le contexte international actuel, cela constitue une insigne maladresse qui pourrait être vécue par certains comme une provocation. Je me refuse à avoir honte de cette conquête, je ne pense pas utile d"en tirer gloire et de la mettre en lumière.

Heureusement, l"armée d"Afrique, ce n"est pas que le corps expéditionnaire de 1830 et les expéditions coloniales.

Dans trois guerres, l"Armée d"Afrique et ses troupes, tant métropolitaines qu"indigènes, ont été engagées pour la défense de la France.

En 1870-1871, les Turcos, les Zouaves et les Chasseurs d'Afrique ont participé à une campagne perdue. En 1914-1918, l"armée d"Afrique s"est battu sur les fronts de France, mais aussi au Moyen Orient, dans les Dardanelles et en Macédoine.

Ses pertes ont été énormes : 270.000 hommes, soit les trois quarts de ses effectifs.

En 1939-1940, les six divisions nord-africaines, se battent en Belgique, sur l'Aisne, sur l'Ailette. De 1942 à 1945, l'Armée d'Afrique, en Tunisie puis en Italie sous les ordres du général Juin, participe à la reconquête de l"Europe et à la chute du nazisme.

L"Armée d"Afrique, à considérer toute son histoire, mérite effectivement d"être honorée à Valence comme ailleurs.

Je suis prêt à le faire. Cependant, avant de voter, je voudrais recevoir l"assurance que si on donne le nom de l"Armée d"Afrique au rond point en question, c"est bien pour " l"ensemble de son œuvre " et pas seulement pour son action conquérante et colonisatrice en Afrique du Nord.

Si tel est bien le cas, je souhaite que vous preniez l"engagement que cela soit clairement explicité, dans un prochain bulletin municipal tout d"abord, puis par la pose d"une plaque explicative sur le rond point comme on en trouve une, par exemple, au Rond point des " Anciens artilleurs ." On y rappellera que l"armée d"Afrique, comprenant des troupes Européennes - Zouaves, Légionnaires, Chasseurs d'Afrique, Artilleurs... et des troupes Indigènes -Tirailleurs, Spahis, Goumiers, Méharistes, Sahariens a, par trois fois, combattu pour la défense du territoire national.

Repost 0
27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 00:09

L"essentiel sur cette délibération a été dit dans le D.L de ce matin.

Je n"ajouterai donc qu"un seul commentaire.

Le maire qui vous a précédé avait coutume de se présenter comme un paragon de vertu en matière de gestion des fonds publics : un euro c"est un euro disait-il et je ne dépenserai aucun euro inutile !

Vous entonnez volontiers la même antienne.

La délibération d"aujourd"hui illustre au grand jour comment il faut reçevoir ce discours.

Cette entrée de parking n"était pas initialement prévue. Selon certains architectes, elle n"était pas utile. Elle a du coûter cher du fait de la présence d"une conduite de gaz.

Le maire de l"époque a, malgré tout, imposé sa construction en étant parfaitement informé de tout cela. Où est sa rigueur gestionnaire ? Tout montre qu"il a dépensé de l"argent public de façon inconsidérée.

Aujourd"hui vous poursuivez dans la même ligne de l"usage désinvolte de l"argent des valentinois.

En effet, les bâtiments de France avaient finalement donné leur accord pour la création de la trémie en en demandant le déplacement " à terme ". Ils n"avait pas fixé d"échéance, ce qui donne à penser qu"ils n"étaient pas aussi exigeants que cela sur l"exécution de ce déplacement. Vous aviez donc le choix aujourd"hui, ou de laisser l"ouvrage en place ou de le supprimer pour en revenir à l"esprit initial du projet qui, à mon sens correspond mieux à votre logique générale d"équipement que vous poursuivez pour le centre ville que son maintien.

Vous avez sans doute opté pour son maintien et son dépacement pour ne pas mécontenter le député.

A la dépense inutile de la construction, vous ajoutez la dépense inutile du déplacement.

Il fallait le faire !

Repost 0