Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 00:09

H. Baile, directeur général des services de la mairie de Valence, sera le candidat UMP à la fonction de maire de Grenoble. Certains valentinois se sont émus de cette annonce.

DGS d"une collectivité locale, H. Baile n"en reste pas moins un citoyen de plein exercice qui peut légitimement s"engager au service des idées qui sont les siennes dans une compétition électorale. Nul n"a le droit de s"en offusquer.

Les engagements d"Henri Baile dans les équipes électorales, puis municipales, d"Alain Carignon à Grenoble sont parfaitement connus. Chacun peut en penser ce qu"il veut, y compris beaucoup de mal, mais nul ne peut lui dénier le droit d"avoir ses fidèlités et de les servir.

On sait qu"il fut, et qu"il est encore, un acteur majeur de la gestion UMP de la ville de Valence auprès de Patrick Labaune. Prétendre qu"un DGS soit un personnage neutre, sans conviction politique serait une hypocrisie crasse. Qu"il ait bien servi une politique de droite à Valence ne doit pas être un étonnement.

La seule interrogation que l"on peut avoir aujourd"hui c"est de savoir dans quelles conditions le DGS dans la ville chef-lieu de la drôme, qui est aussi directeur de l"office HLM, président du GAAP à Grenoble et candidat à la mairie de cette Ville trouvera le temps d"assurer correctement à la fois ses fonctions valentinoises et une campagne électorale dans l"Isère ?

Un espoir : que la multiplication de ses fonctions lui fasse prendre les pieds dans le tapis et qu"il échoue dans sa conquête de Grenoble mais que Valence ne pâtisse pas, dans les quinze mois à venir, de cet activisme interdépartemental !

N.B . La photo d'illustration est "empruntée" au blog grenoblois de H. Baile.

Repost 0
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 00:09

Les parkings de la gare TGV sont saturés. Rovaltain et SNCF se renvoient la balle sans vraiment avoir de solution. " Le Dauphiné libéré du 29 novembre.

 

 

Pas de solutions ? Qui peut le croire ?

Pour éviter que les usagers du TGV en gare d'Alixan utilisent leur voiture pour se rendre à la gare depuis Romans ou Valence, tout le monde connaît la solution au contraire !

1° A chaque arrivée de TGV, deux navettes ferroviaires utilisant la voie classique, l'une en direction de Romans, l'autre en direction de Valence.

2° L'extension du réseau de la CTAV et des transports publics romanais jusqu'au site d'Alixan.

L'obstacle à ces solutions n'est pas technique. Il est financier et surtout politique.

Pour étendre les réseaux de transport en commun de Romans et Valence à Alixan, il faut élargir l'ère des syndicats intercommunaux qui les gèrent.

Pour établir les navettes ferroviaires, il faut un accord entre la SNCF, la région et les collectivités intéressées.

Messieurs les décideurs, quand cesserez vous de verser des larmes de crocodiles et prendrez vous les problèmes à bras le corps pour les résoudre dans le sens de l'intérêt général ?

C'est la seule vraie question.

Repost 0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 00:09

Curieuse atmosphère au conseil municipal privé réuni hier soir !

Mme le Maire avait eu l"heureuse initiative de réunir un conseil municipal privé afin d"informer l"ensemble des conseillers de l"état des projets pour la seconde tranche des travaux de rénovation des boulevards et notamment du futur " pôle bus ".

Si l"information donnée par l"adjointe aux travaux et le représentant du maître d"œuvre était claire et précise, la séance laisse cependant une bien étrange impression.

Mme le Maire s"est contentée d"ouvrir formellement la séance puis n"a plus rien dit, même pour conclure. Plus de la moitié des adjoints étaient absents. Parmi les présents, certains sont partis en cours de séance sans le moindre commentaire. Les élus de la majorité n"ont posé aucune question, laissant le soin aux élus minoritaires de le faire. Bref on a eu le sentiment que, sur ce dossier comme sur bien d"autres, il y a du " cadavre dans le placard ".

Les élus de la majorité – et singulièrement les adjoints – se désintéressent-ils à ce point de cette opération phare de leur mandature qu"ils ne considérent même pas nécessaire de participer à une séance du conseil qui lui est spécialement consacrée ? Ont-ils une telle confiance à leur collègue chargée du dossier qu"il lui font délégation totale sans même éprouver le besoin du moindre éclaircissement ? On s'interroge.

Quoiqu"il en soit, on a aussi appris – et cela il a fallu le demander car on allait " oublier " de nous le dire - que l"estimation du coût de la deuxième tranche était supérieure à celle de la première et cela sans inclure les coûts de renforcement du tunnel ferroviaire.

Ca promet !

Repost 0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 00:09

L"entreprise Rieter restera à Valence. L"entreprise Rieter, devenue RITM, redeviendra une PME française. Les fonds de pension étrangers ne gagnent pas toujours !

Un tel succès n"a été possible que par la volonté des hommes, décidés à résister aux effets d"un libéralisme économique destructeur du tissu industriel national : cadres , personnels…

Il reste maintenant aux institutions : région, département, ville a prendre leurs responsabilités pour appuyer cette volonté et permettre à l"entreprise de garder et de développer sa place dans la vie économique locale et nationale !

Repost 0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 00:09

La majorité municipale considère qu'elle est, et elle seule, la représentante de la population valentinoise. A ses yeux, la minorité qui n'a pas voté pour elle n'existe pas.

Samedi 25 novembre, Mme le Maire, accompagnée de M. le député a procédé à l'inauguration du "Rond-point de l'armée d'Afrique." La délibération ayant décidé de cette dénomination a été votée à l'unanimité, mais l'opposition n'a même pas été informée de la date choisie pour la cérémonie et bien sûr n'y a pas été invitée.

A voir avec quel soin, à l'hôtel de ville, on veille à écarter la minorité d'événements de ce type, ou imagine quelle peut être l'attention à lui fournir les informations essentielles sur la vie municipale. 

 

Tirailleur Algérien vers 1860

Repost 0
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 00:09

Ceux qui ont voté non au référendum sur le projet de constitution européenne sont des anti-européens irresponsables !  Nous entendons cela à chaque occasion et nous risquons de l'entendre encore souvent lors des prochaines campagnes électorales : présidentielles, législatives et même municipales car  la vie locale, du fait des injonctions bruxelloises, est marquée, elle aussi, pas les enjeux européens.

Pour faire le point sur cette question, et puisque le week-end risque d'être maussade, une suggestion: lisez le dernier livre de J.P C : La faute de M. Monnet, Fayard, qui retrace la généalogie de la construction européenne à travers le personnage de Jean Monnet, son "inspirateur.

Le paragraphe de conclusion est le suivante : "Ainsi l'avenir de la "République européenne" est ouvert. Il se fera avec les nations et à leur rythme, et il est bien qu'il en soit ainsi. C'est la loi de la démocratie. L'idée républicaine et l'idée européenne ne sont pas incompatibles dans la durée. Les communautés humaines sont choses compactes. Elles ne sont pas pour autant imperméables à la raison. La République ne divinise pas les nations. Elle ne les diabolise pas non plus. Sa méthode qui privilégie le débat et la pédagogie peut seule leur donner le goût du " vivre ensemble" et en définitive les réunir. Sur un projet simple: une "République européenne" capable d'exister par elle-même et de parler au monde entier."

Repost 0
BOUCHET Gérard - dans Europe
commenter cet article
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 00:09

Il y a maintenant deux ans que la majorité municipale a mis en place son nouveau système de " management " des personnels de la ville. (Conseil municipal du 13.12.04).

A cette époque j"avais dénoncé quatre aspects de cette nouvelle gouvernance :

Cette réforme se bâtit sur un fonds de volonté d"alourdir le temps de travail pour obtenir des gains de productivité. Ce n"est pas une orientation acceptable. On peut améliorer l"efficacité des services par d"autres méthodes "....Le nouveau système indemnitaire est injuste ."....La prime au mérite distribuée selon des critères non définis…ouvre la porte à l"arbitraire, au copinage… "...." Il est dangereux de créer plusieurs catégories de personnels : les anciens et les nouveaux, les titulaires et les précaires."

J"avais dit qu"en adoptant ce nouveau système , la majorité créait les conditions pour que s"ouvrent de nombreux conflits. J"ajoutais : " Parce que nous considérons que les personnels municipaux ont un rôle majeur à jouer dans la vie de la cité au service de la collectivité, nous pensons qu"il faut trouver d"autres moyens pour les encourager dans leur travail qu"un élargissement de l"éventail des rémunérations réelles et un alourdissement de la durée du travail . "

La preuve est faite : deux ans d"application de ce système ont effectivement dégradé la situation . Il est grand temps pour la ville de se mettre à l'écoute de son personnel et de s'occuper sérieusement d'organiser le service municipal avec le double souci d'un juste traitement des hommes pour un service public efficace.

Repost 0
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 00:09

La séance du 20 novembre du conseil municipal était consacrée au débat d'orientation budgétaire. La loi fait en effet obligation, dans les deux mois qui précédent la présentation et le vote du budget, de conduire une discussion sur les orientations que celui-ci doit prendre.

La discussion est souvent formelle, dans la mesure où la majorité a déjà pris toutes ses décisions et où on ne l'a jamais vu tenir le moindre compte des observations, remarques ou suggestions de la minorité. Ce débat a néanmoins pour mérite d'illustrer de manière crue l'opposition entre deux conceptions de la gestion municipale.

Voici quelques extraits de mon intervention : les orientations que vous présentez pour l"année à venir sont dans la parfaite continuité de vos budgets précédents. Même discours, même auto-satisfaction, mêmes critiques de vos partenaires, mêmes à-peu-près... bref vous nous servez un mélange bien connu et dont on sait que, dans l"assiette, il ne tient pas les promesses du menu ! .../...

En matière de dépense de fonctionnement, vous gérez au plus serré avec l"objectif majeur de faire des économies afin de dégager des marges d"autofiancement qui vous sont nécessaires pour les projets dispendieux que vous conduisez. Vous exercez pour cela, entre autre, une pression permanente sur la masse salariale et le personnel est invité à une économie parcimonieuse dans l"usage de ses moyens. Si j"en crois certains échos, il paraît qu"il devient dur de remplacer les balais usagés !  .../...

Dire (page 3), qu'au plan du fonctionnement, les domaines de l'éducation et de la politique de la ville seront prioritaires ne signifie pas grand chose puisqu"on on n'a pas d'indication du niveau de cette priorité. On est d"autant plus sceptique que, depuis plusieurs années où l"éducation est affichée comme priorité, on ne voit pas par quoi se traduit cette priorité éducative : la dotation par enfant n"a pas sensiblement augmentée, le financement des projets d"école reste solidement encadré, le retard en équiopement informatique est patent …. Je ne vois pas ce qui exprime pratiquement la priorité, c"est-à-dire ce qui fait que ce secteur serait mieux doté que ce qui est nécessaire à son fonctionnement minimal, ce qui serait lui donner une priorité " réelle ".../...

En matière de dépense d"investissement, ce qui frappe c"est, là encore, la continuité de vos choix. Louis XIV, à la veille de sa mort, disait : " j"ai trop aimé la guerre et les bâtiments. " Je ne vous ferai pas l"injure de penser que vous aimez la guerre, mais ce qui est sûr c"est que vous aimez les bâtiments.Vous investissez sur les espaces : boulevards, musée, gymnase….vous ignorez les hommes.../...

Une seule illustration : vous ne prévoyez strictement rien dans le domaine de l'action pour l'emploi Tout le monde s"est apparemment ému de la situation des entreprises menacées dans leur existence à Valence.Les larmes qui ont été versées n"étaient-elles pas des larmes de crocodiles ?

Créer une maison de l"emploi, par exemple ce ne serait pas un projet révolutionnaire de gauche. Les maisons de l'emploi sont une initiative de Jean-Louis Borloo, ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale, dans  en vue d"agir sur l'organisation structurelle du marché de l'emploi. Elles ont pour objectif d'optimiser le service rendu aux demandeurs d'emploi, aux salariés et aux entreprises.../...

Pour conclure : Les documents que vous nous présentez pour introduire ce DOB ont le mérite d"être très clairs. Ils témoignent d"une constance de votre part qu"il convient de souligner et que je résumerai ainsi : tout pour le financement des boulevards. Vous le dites sans ambage page 4, votre objectif c"est l'affectation d"un autofinancement important issu de la rigueur de gestion au financement des investissements. On aura compris : austérité partout pour pouvoir dépenser sans compter sur les boulevards !

Ce n"est pas ce que nous souhaitons pour les Valentinois !

Repost 0
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 00:09

Les maisons de l'emploi sont une initiative de Jean-Louis Borloo, ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale, dans le cadre de son Plan de cohésion sociale, en vue d"agir sur l'organisation structurelle du marché de l'emploi. Ce plan prévoit d'ici 2008 la création de 300 maisons de l'emploi réparties sur l'ensemble du territoire. La Maison de l'emploi, est destinée à rassembler en un même lieu, physique ou virtuel, à la fois le Service public de l'emploi (état, ANPE, Assédic) et les multiples partenaires que sont l'AFPA, les missions locales, les PAIO, les chambres consulaires, les organismes de développement économique et d'insertion professionnelle

Elles ont pour objectifs : * optimiser le service rendu aux demandeurs d'emploi, aux salariés et aux entreprises ; * anticiper l'ensemble des besoins du territoire en matière d'emploi et réaliser leur articulation avec les besoins de formation ; * informer et orienter et faciliter l'accès et le retour à l'emploi ; * aider les employeurs à gérer leurs ressources humaines et à se développer ou faciliter la création et la reprise d'entreprises.

La majorité municipale n'a pas démenti avoir refusé que Valence soit le siège d'une maison pour l'emploi.

Repost 0
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 00:09

Nous finirons bien par comprendre où sont les responsablités réelles dans l"affaire du déplacement de la trémie d"accès au parking du Champ de Mars.

On nous confirme à la préfecture de la Drôme (service départemental de l"architecture) que la trémie de Championnet avait bien reçu un accord provisoire " jusqu"à la réalisation des travaux des boulevards et qu"elle devait ensuite disparaître." Le projet de déplacement à son nouvel emplacement a finalement été accepté par les services de l"Etat " dans un souci d"apaisement du débat " et sous réserve que la nouvelle entrée soit " sans portique ni enseigne afin de ne pas obérer la vue sur le kiosque et le Champ de Mars. "

A suivre donc !

Quoiqu'il en soit, ça coûtera au moins 401 600 euros et peut-être plus car le sous-sol réserve, comme d"habitude, quelques surprises.

P.S sur le même sujet voir articles 1 et 5

Repost 0