Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 08:00

Dans l’affaire qui oppose l’employée licenciée en 2008 par la directrice de la crèche Baby-Loup pour avoir refusé de retirer son voile, après le conseil des Prud’Hommes, puis la cour d’appel de Versailles qui avaient considéré  que le licenciement était justifié,  la cour de Cassation vient de rendre un jugement différent  énonçant que « Le principe de laïcité n’est pas applicable aux salariés des employeurs de droit privé qui ne gèrent pas un service public »,.

Si ce jugement confirme, de fait, que le principe de laïcité – et donc l’interdiction de tout marqueur d’appartenance religieuse pour le personnel - est bien la règle dans tous les établissements publics, il constitue un coup dur pour la crèche installée à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines et il interpelle tous les citoyens.  

 En effet, si le jugement de la Cour pose que le devoir de neutralité inscrit dans le règlement de la crèche est contraire aux libertés fondamentales, et donne raison à l'employée, il postule donc que le prosélytisme religieux de celle-ci ne l'est pas, dans une crèche qui accueille des enfants de nationalités et de cultures familiales. diverses. Inquiétante perspective pour le vivre ensemble dans nos sociétés plurielles où chacun pourrait désormais témoigner en tous lieux de sa différence et de ses appartenances particulières.

Depuis cinq ans, la directrice, réfugiée politique chilienne, fait face à toutes les attaques pour que survive le lieu qu’elle a créé : une crèche ouverte 24h/24, sept jours sur sept dans une ville où plus de cinquante nationalités se côtoient..

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jacques malsert 20/03/2013 16:44

Effectivement, cet épisode judiciaire est grave ; il reste beaucoup à faire pour préserver les principes laïques de notre République.