Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 08:00

imagesCAH9K2WLJe suis  de ceux qui ont pensé que la suppression d’une demi-journée de classe hebdomadaire par le précédent gouvernement constituait une erreur.

Je suis de ceux qui considèrent aujourd’hui que les  conditions de rétablissement de cette demi-journée par l’actuel ministre de l’éducation sont extrêmement contestables et même préoccupantes  pour l’avenir de l’éducation nationale.

En effet, la réduction de l’horaire journalier encadré par les enseignants, qui justifie le rétablissement d’une demi-journée de classe, sera compensée par la mise en place d’activité post et périscolaire par les collectivités locales. Outre que cela constitue un nouveau  transfert, de fait,  d’une charge de l’Etat vers les communes, se  créent  ainsi les conditions d’une évidente discrimination entre les populations.   Toutes les communes ne seront pas en situation d’organiser et de financer un accueil périscolaire de qualité. C’est le caractère national de la prise en charge des temps scolaires qui est ainsi mis en cause.

De mon point de vue, on assiste là à une étape,  peut-être très significative, d’un processus de dénationalisation de l’enseignement primaire qui peut nous mener loin. La  perspective de l’élaboration généralisée des  Projets Educatifs Territoriaux (PET) dans le cadre d’une politique locale de l’éducation ne peut que nous renforcer dans nos craintes.

J’attendais bien autre chose d’un ministre qui fut, un temps, notre collègue en formation des enseignants à l’école nomale de la Nièvre

Partager cet article

Repost 0

commentaires