Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 11:45

Noel.jpgL’année 2013 sera la dernière année de l’actuel mandat municipal.

Traditionnellement, cette dernière échéance est plutôt « tranquille ». On ne touche pas aux taux d’imposition, on inaugure les réalisations phares du mandat, on gère les derniers mois et on prépare les élections à venir (mars 2014). Avec la stabilisation des taux d’impôts, l’ouverture du musée rénové, la mise en eau de l’extension de la piscine du Polygone… Valence sera très probablement dans la « tradition ».

Mais…. Mais…

Mais, l’année va débuter avec la décision du préfet concernant l’extension de l’agglomération, question conflictuelle s’il en est et qui pèsera  sur le climat politique : agglo « forcée » à 51 communes ou reprise d’une négociation pour une extension « négociée » ? Selon la solution choisie la préparation du nouveau dispositif : transfert des compétences, organisations des instances de gestion, incidences financières ?  etc…  ne se déroulera pas exactement de la même manière.

Mais, l’année budgétaire va être une année difficile. La contribution à la lutte contre la dette publique imposée par l’Etat aux collectivités locales se traduisant par une réduction de leurs subventions et une baisse de leurs recettes, l’exécution d’un budget contraint sera sans doute un exercice complexe et les conditions de travail de l’ensemble des agents en seront inévitablement affectées. Avec une valeur du point d’indice bloqué depuis des années et un système indemnitaire stagnant, l’année sociale risque de n’être pas un long fleuve tranquille.

Mais , …

Non : profitions des derniers jours de la trêve des confiseurs !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Riri 28/12/2012 09:24

La patinoire devant la mairie est un vrai succès, c'est un excellent moyen d'animer la ville et d'y faire venir du monde. Bravo à votre équipe pour cette initiative réussie.

L'idée d'installer cette patinoire momentanément et précisément devant la mairie est aussi une très bonne idée. Cela permet d'envisager la place de la liberté comme autre chose qu'un simple lieu de
parking, un no man's land de la vieille ville. La jonction entre la place de la mairie où se croisent les rues Madier de Montjau et Emile Augier, et le secteur de la grand-rue quartier Saint-Jean
devient, de fait, par la présence de cet espace de loisirs, une évidence.
Et on se met à rêver qu'un jour cet espace entre la mairie et le Théâtre de la Ville soit réellement aménagé en véritable place piétonne -sans parking- mettant en valeur l'ensemble du secteur et
notamment les façades des deux bâtiments publics (Théâtre et Hôtel de ville).

durand 27/12/2012 23:01

Bonsoir.
Mon courrier n a pas de rapport avec cet article.
Je suis passé hier aprés midi vers 16hs devant la mairie où j ai vu beaucoup de monde et la patinoire m a paru alors bien petite. J ai plutôt pensé à un manège d'auto tamponneuses je m interroge
sur les normes de sécurité d un tel aménagement en ce qui concerne la capacité d acceuil
De source peut être non autorisée le coût de l opération avoisinerait les 60000 euros Si tel est le cas 20000 bons de 3 euros auraient pu etre distribués àdes personnes se rendant à notre patinoire
du polygone et cela n aurait pas distrait de leurs taches habituellesles personnels municipaux qui n avait pas l air heureux et "patinaient dans la semoule" pour faire la police. Cordialemnet

bouchet 27/12/2012 23:42



Le prix exact de la location de la patinoire est de 53 000 euros. Le coût de l'électricité pour la faire fonctionner de l'ordre de 3 000 euros.


Votre calcul est financièrement juste, sauf que les gens qui viennent patiner devant la mairie ne seraient certainement pas allés à la patinoire du Polygone.


Il faudra en effet tirer des enseigenments de l'organisation de cette année.