Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 00:01

Le conseil communautaire réuni à Beaumont-lès-Valence  mardi soir avait à son ordre du jour un vote, pour avis, sur le périmètre de la future agglomération. 43 consiellers étaient présents ou représentés.

 

On sait que 7 communes sur les 11 que compte l'agglomération se sont prononcées contre le projet d'agglomération présenté par le préfet, projet qui est, par ailleurs, d'ores et déjà minoritaire au plan général puisque 27 communes sur les 51 concernées ont émis des votes négatifs et qu'il ne reste à ce jour que 3 conseils qui ne se sont pas encore déterminés. (les votes indicatifs de ces trois communes étaient négatifs l'an passé).

 

Le président de l'agglomération ayant refusé notre proposition de se contenter de faire le constat de cet avis majoritaire contre le projet, un vote a eu lieu qui a donné 25 voix pour le projet et 18 contre. (Lors du vote indicatif de l'an passé, c'était 25 pour, 16 contre et 1 abstention (un absent).

 

La majorité de 7 voix en faveur du projet provient, des voix de Valence qui dispose de 15 sièges au conseil. 4 élus  ayant annoncé qu'ils votaient contre, on peut considérer que Valence a apporté 11 voix au projet qui est ainsi devenu majoritaire à l'échelle de l'agglomération.

 

On mesure ici toutes les difficultés et les contradictions qui découlent des formes d'organisation en matière de prise de décision. Alors que 63,64 % des communes sont contre le projet, l'organe qui les fédére lui donne pourtant une majorité de 58,74 %.

 

C'est comme si la ville chef-lieu imposait ses choix à tous les autres.

 

L'expression de la démocratie est quelque chose de bien complexe à organiser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Riri 19/12/2012 12:41

Démocratie ? L'intercommunalité n'y répond presque pas, voire pas du tout. Ce projet ressemble à un coup de force. Souhaitons qu'il ne pénalise pas trop Valence. Une fois que l'on sera embarqué
dans ce bateau, on ne pourra revenir en arrière.

On peut craindre que les élus d'aujourd'hui reproduisent le même type d'erreur irrémédiable que leurs aînés quand ils ont validé le passage de l'A7 dans Valence, nous coupant définitivement du
fleuve. Aujourd'hui, ils vont nous lier avec Romans et on devra obtenir l'accord des romanais pour tout projet d'envergure sur Valence. Et les valentinois devront en parralèle accepter de payer
pour des projets romanais qui n'auront aucun impact sur Valence.
Ca va être très compliqué à gérer car les intérêts de Romans ne rejoignent pas forcément ceux du bassin valentinois. Au lieu d'aplanir les différences, cela va les exacerber.
Tout avait pourtant bien commencé. L'intercommunalité était plus qu'une impérieuse nécessité pour Valence et l'action de l'équipe municipale allait dans le bon sens. On parlait de Romans comme
d'une intégration future et en procédant par étape. Que s'est-il passé pour que tout d'un coup on appuie ainsi sur l'accélérateur ? On a comme le sentiment d'un gros gâchis et qu'on a vendu la
ville au plus offrant sans penser aux conséquences que cela allait avoir.
Et on peut craindre aussi que cela ne se paye cher aux municipales... quel dommage de voir revenir si tôt une droite qui n'a ni projets, ni ambition pour la ville. Quel gâchis de voir tout le bon
travail de votre équipe hypothéquée sur le bûcher des vanités politiques du président du conseil général (qui lui n'aura aucun mal à se faire réélire)!

Erreur monumentale donc, mais bon à Valence, rien de nouveau sous le soleil et on est habitué à se mettre des boulets aux pieds pour ne pas avoir à avancer dans le bon sens. En l'occurence; c'est
un peu la tradition locale qui est respectée.

Allez(avec ou sans foie gras)c'est la trêve de Noêl qui s'approche à grands pas, alors : Bonnes fêtes à tous ! :-)