Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 08:00

Hier soir, lundi, deux conseils municipaux délibéraient sur la proposition du préfet de constituer une grande agglomération regroupant 51 communes.

 

A Chabeuil , le NON l'a emporté par 15 voix contre 13 et 1 abstention.

A Valence le OUI l'a emporté par 28 voix pour, 16 contre et 5 abstentions, blancs ou nuls

 

A ce jour, sur les 9 communes de Valence-Agglo Sud Rhône Alpes ayant délibé, cinq ont voté contre le projet préfectoral : Portes-les-Valence, Malissard, Upie, Montmeyran, Chabeuil et quatre ont voté pour : Valence, Bourg-les Valence, Beaumont et la Baume-Cornillane.


Restent à s'exprimer ; Montélier (qui avait voté pour en 2011) et St Marcel-les-Valence (qui avait voté contre à l'unanimité).

 

 

Romans a délibéré dans la semaine en faveur du OUI par 20 voix contre 19.

 

Il est clair que le résultat final des 51 commuen sera très serré et que la "Grande Agglo" ne soulève pas l'enthousiasme des élus municipaux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Poil à gratter ! 20/11/2012 18:31

Ce dossier a suscité une large réflexion, sur un enjeu de territoire qui dépasse les seuls intérêts des habitants de chacunes des communes concernées. Parions qu'elle va encore se poursuivre.
J'observe que la posture des élus verts de Valence a sensiblement évolué au cours du débat, pour arriver à l'idée de la nécessité d'une organisation concertée de l'aménagement du territoire sur une
zone déterminée. Si les 12 élus de l'opposition municipale ont voté contre l'extention du périmètre de l'actuelle agglo, seuls 4 élus de la majorité municipale ont voté contre.
A Romans, c'est effectivement plus compliqué pour les verts. Mais j'ai la faiblesse de penser qu'il s'agit là d'une posture politicienne un poil étriquée et sans ambition.

Pour ce qui vous concerne, j'ai le sentiment que vous n'avez guère (ou pas ) bougé.
Une question me taraude l'esprit : Auriez-vous dès le départ tout intégré de cette réflexion collective ou bien seriez vous tout simplement séduit par l'immobilisme ?