Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 08:00

Battu aux élections présidentielles par un candidat qui s’était engagé à renégocier le traité européen, Nicolas Sarkozy a gagné dans les grandes largeurs à l’assemblée nationale. Le traité a été accepté, à la virgule près, dans les termes qu’il avait proposés.

La droite se frotte les mains, certains électeurs de F. Hollande, qui avait eu la naïveté de croire aux engagements du candidat P.S, ont le sentiment d’être cocus…une fois de plus.

 

Heureusement, il reste, à gauche quelques hommes de paroles

 

 Ils ont voté contre : Elus P.S Henri Emmanuelli (Landes) ;  Barbara Romagnan (Doubs) ; Jérôme Guedj (Essonne) : Pascal Cherki (Paris) ; Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis) ; Pouria Amirshahi (Français de l'étranger) ; Nathalie Chabanne (Pyrénées-Atlantiques) ; Christophe Léonard (Ardennes) ; Mathieu Hanotin (Seine-Saint-Denis) ; Denys Robiliard (Loir-et-Cher) ; Linda Gourjade (Tarn) ; Michel Pouzol (Essonne) ; Fanélie Carrey-Conte (Paris) ; Jean-Pierre Blazy (Val d’Oise) ;   Chaynesse Khirouni (Meurthe-et-Moselle) ; Marie-Line Reynaud (Charente) ; Gérard Sebaoun (Val d’Oise)

 

Elus M.R.C : Marie-Françoise Bechtel (Aisne) ; Jean-Luc Laurent (Val-de-Marne) ; Christian Hutin (Nord)  

 

Ils se sont abstenus : Régis Juanico (Loire) ; Olivier Dussopt (Ardèche) ;  Isabelle Bruneau (Indre) ; Daniel Goldberg (Seine-Saint-Denis) ; Jean-Philippe Mallé (Yvelines) ; Dolores Roqué (Hérault) ; Suzanne Tallard (Charente-Maritime) ; Stéphane Travert (Manche) ; Michel Vernier (Creuse).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gège 11/10/2012 08:53

Qui avait dit "quand on est ministre, on ferme sa gueule ou on démissionne"? Probablement quelqu'un dont le courage politique n'est pas à mettre en doute!
Ce traité n'est pas une mince affaire. Il met en cause tout ce à quoi on est attaché : valeurs républicaines, fraternité, générosité, équité, probité intellectuelle...
Ministres, députés, sénateurs qui cherchent des échappatoires à l'approbation d'un tel outrage fait à la démocratie, ne méritent que du mépris de la part des citoyens. Il préparent le lit de...
"Car chez ces gens là monsieur, on ne pens' pas monsieur, on ne pens' pas" (sinon à soi).