Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 08:00

 Le conseil muncipal vient de valider l'instalation de 69 caméras de surveillance sur le territoire de la commune de valence. Seuls les élus de la sensibilité "Verts et citoyens" se sont abstenus.

Mon explication de vote.

 

Il existe, dans la pharmacopée française, un certain nombre de médicaments à effet placébo. Ces médicaments ne contenant aucun principe actif sont cependant  parfois efficaces parce que celui qui les reçoit pensent qu’ils le seront.

En matière de sécurité des biens  et des personnes, la video-surveillance me parait faire appel assez largement au principe « placébo » dont je rappelle qu’il s’agit d’un terme latin signifiant « Je plais ».La vidéo-protection est peut-être efficace … parce qu’elle plait.

 

A ma connaissance, aucune étude probante n’a permis d’apporter la preuve de son efficacité au regard de l’objectif poursuivi : réduire les faits de délinquance et singulièrement les agressions sur les personnes. En effet, tous les rapports sur le sujet invitent à s’interroger sur l’intérêt des lourds investissements que nécessitent les systèmes de vidéo protection et notamment le «rapport sur l’efficacité de la vidéo protection »  publié en Juillet 2009 par l’Inspection générale de la police nationale, l’Inspection générale de l’administration et l’Inspection de la gendarmerie montrant que : "pour ce qui concerne la délinquance générale, les taux d’élucidation restent inférieurs dans les villes vidéo surveillées que dans celles qui ne le sont pas. Le taux d'élucidation des atteintes volontaires à l'intégrité physique (AVIP) est de 54,4% dans les villes vidéo surveillées, mais de 60,6% dans celles qui n'ont pas de caméras. (Chiffre de 2008, disponibles sur internet)

 

1 266 888 euros d’investissement, même financés à 50% par l’Etat, cela me parait bien cher pour un placébo. Je pense que, en matière de sécurité, la ville pourrait dépenser plus opportunément les 630 000 d’investissement que nécessitent  l’opération  (à quoi s’ajouteront un certain nombre de milliers d’euros pour le fonctionnement et l’entretien.)

 

Dans cette enceinte, j’ai toujours voté selon mes convictions.

 

Ma conviction et que l’investissement demandé et sans rapport avec l’avantage attendu. Je ne peux donc pas approuver cette dépense. Je ne veux cependant pas priver ceux qui croient que cela sera utile, du bénéfice de leur foi.

Je m’abstiendrai donc, mais j’attends, dans les six mois qui suivront la mise en place du système une analyse objective de ses effets. Et si les bienfaits ne sont pas prouvés je me réserve le droit de demander l’arrêt du système et des frais de fonctionnement et d’entretien qu’il génère.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noubar Kechichian 28/09/2012 00:56

Riri, à malicieux, malicieux et demi... Pourquoi ce ne serait pas M.le Maire qui aurait changé et serait de mon côté ? ;)

Riri 26/09/2012 08:50

Noubar, je ne vois pas où est le problème de donner à la connaissance de tous ce dispositif, à moins de supposer que l'ensemble de la population puisse se révéler délinquante.

Je ne suis pas contre le principe de la vidéosurveillance et je n'ai jamais écrit nulle part que c'était une tyrannie quelconque ou un acte de totalitarisme. En revanche, je ne comprendrais pas
d'un point de vue démocratique que l'on ne révèle pas au public l'implantation dans la ville de ce dispositif.

Dîtes-moi Noubar, vous avez changé de bord ou quoi ? Vous voilà aux côtés du Maire ! C'est une bonne nouvelle ça ! Amicalement. ;-)

Noubar Kechichian 26/09/2012 01:24

Désolé pour le "guérirez"

Noubar Kechichian 26/09/2012 01:08

M. Bouchet,

Vous ne guérirai aucun patient en lui avouant à l'avance que son traitement est un placebo.

Noubar Kechichian 26/09/2012 01:06

Et pourquoi tant que nous y sommes, ne nous devrions pas aussi doter chaque agent de police d'un dispositif de signalement GPS consultable en direct par chaque citoyen ? C'est aussi une question
démocratique non ?
Allons Riri, voici une autre revendication de pointe dans cette bataille contre le totalitarisme étouffant !