Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 08:00

 Laïcité, que de crimes on commet en ton nom !

 

Aux termes de l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, celui-ci « ne reconnaît » aucun culte. Par suite, il s’interdit toute immixtion dans les affaires des confessions, sauf dans les trois départements concordataires du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle où sont « reconnus » la religion catholique, la religion réformée, la confession d’Augsbourg et le culte israélite. En outre, conformément à une jurisprudence constance, les fonctionnaires de l’Etat et des collectivités publiques décentralisées sont tenus à une obligation de réserve, d’autant plus forte d’ailleurs qu’ils occupent un rang élevé dans la hiérarchie administrative. Elle leur interdit, dans l’exercice de leurs fonctions, de manifester leurs convictions politiques, philosophiques ou religieuses.

 

Au nom de la défense de la laïcité, qu’il confond avec des pratiques concordataires n’ayant pas de base juridique dans son ressort, et au mépris de la Séparation, le préfet de la région Rhône-Alpes a suscité un partenariat entre l’Etat, l’Institut français de civilisation musulmane dépendant de la grande mosquée de Lyon, l’Institut catholique de Lyon, qui se prévaut illégalement du titre d’université, et de l’Université Lyon 3 afin de former cinquante imams et cinquante fonctionnaires volontaires à la « connaissance de la laïcité ». Ces derniers pourront même obtenir un diplôme intitulé « religion, liberté religieuse et laïcité ». Pour le préfet, « l’objectif est que les imams comprennent nos principes de laïcité et s’insèrent dans la société française ». Il s’agit donc pour le représentant de l’Etat d’intervenir dans l’organisation du culte musulman dont les fidèles lui paraissent sans doute un peu suspects. 

 

Cette initiative est inacceptable. L’Etat n’a pas à s’ingérer dans les affaires du culte musulman à Lyon ni à inciter ses fonctionnaires et ceux des collectivités territoriales, tenus à l’obligation de réserve, à s’aventurer durant l’exercice de leurs fonctions dans une formation au cours de laquelle ils auront bien du mal à faire preuve de neutralité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gège 18/09/2012 11:07

Il est certain que cette initiative est bâtie sur un amalgame irresponsable. Elle est faite, certainement, dans le but de "pacifier" une opinion brutalisée par des images choisies et
intentionnellement choquantes de récents événements. Forme camouflée de la résurgence du thème "la guerre des civilisations"? La peur, toujours la peur recommencée...