Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 01:19

Rendant compte du débat qui a eu lieu en conseil municipal sur une demande de subvention présentée par une association qui a dans ses statuts l'enseignement du Coran, le Dauphiné Libéré du 13 juillet (page 13) rapporte cette phrase du maire de Valence : "La laïcité commence par le respect de toutes les religions".

 

En prononçant cette phrase, Mr le maire commet un contresens lourd de conséquences.

La laïcité respecte tous les invidus, ceux qui ont une religion aussi bien que ceux qui n'en ont pas. Elle respecte les croyants comme les agnostiques et les athées. Elle respecte les croyants quelle que soit leur croyance.

Par contre la laïcité ne reconnait (et ne subventionne) aucune religion, c'est à dire aucune doctrine qui fait appel à la foi privée des individus.

 

En utilisant des fonds publics au bénéfice d'un groupe religieux, quel qu'il soit, c'est à dire au bénéfice de ce qui est particulier et qui divise, on croit peut-être respecter  une religion , on marque en fait un irrespect évident pour tous ceux qui n'en professe aucune, les agnostiques et les athées qui sont pourtant tout aussi respectables que les premiers.

 

L'argent public appartient ausi bien aux agnostiques et aux athées qu'aux croyants. L'argent public doit aller à ce qui unit et non à ce qui distingue. Il ne peut donc pas aller, sous quelque prétexte que ce soit à un groupe religieux pour financer ses activités qui sont, inévitablement, directement ou indirectement, des activités prosélytes.

 

 

Certains collègues de la majorité se sont abstenus sur ce vote, d'autres, dont je suis, ont voté contre, ce que le journal ne rapporte pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ursule 15/07/2012 11:47

Les "politiques sont de plus en plus enclins à acheter ce qu'ils croient être la paix civile en cédant aux religieux. Ils s'en mordront les doigts un jour ou l'autre.

Gège 15/07/2012 08:14

Il apparaît que de plus en plus, à cause d'une méconnaissance profonde ou "organisée" de la loi de 1905, beaucoup d'édiles se croient autorisés à toiletter l'esprit du texte et ainsi rendre grâce à
tous ceux qui à droite comme à "gauche", vilipendent ce qu'ils appellent (propos entendus récemment) un "exprit cocardier", ringard et "hors du temps" (moderne, bien sûr!).
Le toilettage débute souvent par un pré lavage (des esprits)et un effacement progressif du sens de l'Histoire. Sarkozy nous y avait habitué. Certains aujourd'hui seraient-ils affectés par cette
maladie du révisionnisme?
On sait que la laïcité est la bête noire des fédéralistes européens. Attention de ne pas se laisser emporter par ces formes moralisantes de bienpensance.