Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 08:00

ecole.jpgJ’ai lu avec attention la lettre que le nouveau ministre de l’éducation a adressée aux enseignants.

 

La tonalité du propos a de quoi satisfaire. On est heureusement loin des mots – et des idées -  du précédent ministre UMP et même de ceux d’un ancien ministre, socialiste pourtant, qui voulait dégraisser le mammouth. Les enseignants sont reconnus pour "les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien et le poids de leurs responsabilités", mais aussi pour "la force de leur dévouement, la passion et la vocation qui les animent pour instruire, éduquer, servir une certaine idée de la France, de la République et de l'humanité". Dont acte. Lui, au moins, ne déclare pas préférer l’éducation du curé à celle de l’instituteur.

 

La feuille de route, en termes d’objectifs à atteindre, trace une voie qui est assez ambitieuse, même si on peut chipoter sur telle ou telle expression. (Par exemple "La pédagogie doit  évoluer et favoriser l’épanouissement de l’élève, son activité, sa motivation et sa pleine implication dans les apprentissages.". Certes, mais on aurait aussi aimé lire que la pédagogie doit permettre à l’enfant d’accéder aux connaissances nécessaires de la manière la plus efficace et solide qui puisse être.)

Reste à savoir quels seront les moyens effectivement mis à la disposition du ministre pour réaliser le programme qu’il se fixe. Et notamment pour créer ces « écoles supérieures du professorat et de l'éducation » qui devraient être opérationnelles dès 2013 et à propos desquelles on espère que ne seront pas renouvelées  les erreurs faites lors de la création des IUFM.

 

 J’espère que celui qui fut pendant 4 ans prof de philo à l’IUFM de Nevers  aura gardé quelques souvenirs de cette expérience et qu’il se souviendra des propositions que le syndicat dont j’étais secrétaire faisait pour une formation des maîtres adaptée aux ambitions de l’école républicaine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires