Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 08:00

La Libre Pensée, interroge les candidats aux législatives sur leur position à propos du concordat maintenu en Alsace Moselle : Etes–vous favorables à une proposition de loi visant à étendre la laïcité institutionnelle de l’Ecole publique et de l’Etat sur tout le territoire de la République, c’est-à-dire, en particulier,  à la suppression du statut clérical concordataire d’exception en Alsace-Moselle ?

 

Voici ce que je répondrais si j’étais candidat :

 

L’unité de la République, exige clairement l’unicité d’une législation s’appliquant de manière uniforme sur la totalité du territoire national. C’est une exigence première. Il est totalement illégitime de maintenir des régimes dérogatoires au principe constitutionnel de séparation des Eglises et de l’Etat.

 

Cependant, il faut considérer que le statut d’exception en Alsace-Moselle découle d’une histoire complexe que nous ne pouvons pas ignorer. Il faut donc, une fois posé le principe de l’unicité de la loi, travailler à définir une procédure qui permettrait de passer, dans les meilleurs délais, de la situation actuelle en Alsace-Moselle au respect du principe d’unité de la loi, en tenant compte des sentiments des populations concernées.

 

C’est un dossier qu’il serait souhaitable d’ouvrir au cours de cette législature.

F. Hollande le fera-t-il ? A croire ses déclarations, on peut craindre que non, mais on peut aussi espérer que les députés réellement attachés à la laïcité seront assez nombreux pour imposer l’ouverture d’une discussion dont la nécessité s’impose aujourd’hui plus que jamais.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Uwe 06/06/2012 19:11

Bonjour,

a ma connaissance, seul le Front de Gauche a pris clairement position sur ce sujet (que je considère comme un vrai problème !)