Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 08:00

Le député sortant a été élu pour la première fois en 1993 comme député de la Drôme. Il a laissé la place en 1997, victime de la dissolution ratée par J. Chirac et D. de Villepin qui l’avait inspiré. Réélu en 2002 et 2007, il sollicite aujourd’hui une quatrième élection.

 

On se demande bien pour quoi faire.  Le 21 avril 2006, avec une bonne foi et une sincérité évidente il déclarait en effet au Dauphiné Libéré : Absent du conseil général: "Je ne regrette rien. " A la région: "Je ne sers pas à grand chose" A rassemblée nationale: "Je ne fais partie d'aucune commission… Je laisse ça aux parisiens. ..

 

Après sa réélection en 2007, il ne semble pas qu’il ait véritablement changé de braquet cantonnant son activité parlementaire à la signature de propositions de loi écrites pas ses amis et a la rédaction de questions écrites qui relèvent plus du lobbying catégoriel que d’un souci de participer à l’élaboration de la loi (132 questions d’après l’observatoire citoyen de l’activité parlementaire).

 

Lors de son lancement officiel, le 14 juillet 2010 le collectif dont il se réclame au sein de l’UMP : la droite populaire, prônait  le « retour aux fondamentaux » sarkozystes de 2007. Vu le succès qui a été les leurs, il y a peu de chance que dans les quinze jours à venir le sortant se flatte de son soutien à ces fondamentaux. On n’aura pas la cruauté de lui rappeler cette adhésion. On se contentera de poser une seule question : Quatorze ans au parlement quel bilan d’activité ?

La réponse sera sans doute édifiante !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Poil à gratter ! 29/05/2012 19:41

132 questions en 5480 jours de mandats de députés (15 ans)constitue un record d'inactivité qu'il sera difficile à battre !!
Quand on sait que ce genre de travail est généralement confié à l'attaché parlementaire, on se demande comment notre député a pu occuper ses journées...
Pour celles et ceux qui s'interrogent sur les motivations de certains députés à rester jusqu'au bout, et même au-delà du raisonnable, la lecture du dernier n° de Marianne est intéressante.
On y apprend en effet que grâce notamment à la fabuleuse indemnité représentative de frais de mandat (plus de 6000€ /mois ; nets d'impôts ; en plus de l'indemnité parlementaire), l'enrichissement
personnel d'un député peut atteindre des sommes très "variables" : quelques centaines d'euros à 200 000€ sur un mandat (chiffres Marianne.
Sans tomber dans un antiparlementarisme inutile et dangereux, il pourrait être intéressant de demander au député sortant de la 1ère circonscription de la Drôme, de rendre transparente sa situation
personnelle, à l'issue de 3 mandats de député ...

bouchet 29/05/2012 23:38



Soyons justes : les 132 questions, c'est au cours de son dernier mandat.  C'est 132 questions en 5 fois 52 semaines !