Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 08:00
Communiqué AFP.
Le Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Jean-Pierre Chevènement a déploré mercredi le "décalage entre le discours du rassemblement et la composition du gouvernement", n'ayant rien obtenu dans le gouvernement.

"En n'associant pas le MRC, composante républicaine de la majorité présidentielle, le rassemblement est inachevé", écrit dans un communiqué le parti du sénateur de Belfort.

M. Chevènement qui s'était retiré de la course à la présidentielle le 1er février, avait officiellement annoncé le 13 mars son soutien attendu à François Hollande pour la présidentielle, voyant dans le candidat PS "l'homme le mieux à même de rassembler" face à la crise.

MRC et PS ont également signé un accord pour les législatives, avec quelques circonscriptions réservées.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gège 18/05/2012 07:02

Faut-il s'en étonner, faut-il s'en offusquer?
Prôner l'alternance et non l'alternative politique c'est quelque part "rester dans les rails" pour éviter de devoir modifier "la ligne". Or "la ligne" du P.S restera, quoique l'on fasse, celle d'un
européisme béat parce que fondée sur la croyance que seul le néolibéralisme, amendé peu ou prou à la marge et dans le discours, est la solution du "monde moderne".
Si après les législatives, le gouvernement (même si de nouvelles têtes apparaisent) ne modifient pas ses réferences quasi religieuses (et le pourrait-il d'ailleurs tellement les convictions de la
plupart des "grosses pointures" du P.S ont été forgées à la source du libéralisme), il va se soit que le quinquennat de Hollande prend le risque d'être turbulent et peut être raccourci.

La phase d'observation de la droite vient de commencer. Entre ses ténors sans voix, les cordes vocales s'échauffent et les couteaux sont sortis. Que "le plus perfide gagne", tel est le mot d'ordre
à partir du 18 juin! Sera-ce un nouvel "appel du 18 juin" à résister et à combattre de la part de l'UMP?