Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 11:45

On a plus que jamais le sentiment d’être dans une pièce en trompe l’œil.

Un président mal élu qui ne rassemble que 24% des suffrages au premier tour de la présidentielle, mais qui, par une alchimie étrange se retrouve avec une majorité écrasante à l’Assemblée nationale.

Une majorité qui s’installe  dans  le « oui-ouisme » en se  laissant d’emblée imposer un président de groupe, ex ministre exfiltré,  sans dire mot (sauf deux courageux abstentionnistes.) Rappelons que l’assemblée doit contrôler le gouvernement.

Des députés élus contre des postulants « En Marche » qui organisent un groupe pour soutenir celui dont ils ont combattu les candidats (Les « constructifs »). Des élus PS qui sont visiblement tentés d’en faire tout autant.

Un ministère dans lequel le Président  a placé plusieurs ministres issus de la société civile sous  la surveillance de ses proches en leur affectant des secrétaires d’Etat  (Benjamin Griveaux. Porte-parole d'En Marche depuis octobre 2016 auprès de Lemaire  Julien Denormandie  auprès de Jacques Mézard (PRG), son nouveau ministre de tutelle, ou en contrôlant leur cabinet (Anne Rubinstein ancienne directrice de cabinet d’E.Macron, auprès de N. Hulot.)

On parle de style « Jupitérien »,  je crois surtout reconnaître tous les signes de l’Empire autoritaire. Et l’Empire : ça c’est mal fini.

Partager cet article

Repost 0

commentaires