Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 11:18

Le nouveau gouvernement sera jugé à ses actes.

A priori pourtant on ne peut s’empêcher de se poser la question suivante : comment des femmes et des hommes qui ont milité pour des projets radicalement opposés vont-ils pouvoir parvenir à constituer une équipe cohérente, gage d’un travail gouvernemental efficace ?

On pense au premier ministre, ancien lobbyiste chez Areva avec Nicolas Hulot ; à Bruno Lemaire à Bercy,qui va mettre en place la hausse de la CSG pour les retraités alors qu’il tentait de se faire désigner comme candidat de la droite à la présidentielle sur le projet de baisse des impôts ; etc.

On peut tout craindre d’un ministre de l’éducation – encore nationale - partisan de l’autonomie des établissements ce qui signifierait la fin du caractère national de l’école publique. La disparition d’un ministère de la fonction publique n’est sans doute pas sans signification.

Je sais bien que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, mais tout de même ! Il y a beaucoup de vestes réversibles dans ce gouvernement. Et qui a retourné sa veste la retournera !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gérard Molines 19/05/2017 11:02

De quel évangile "Pikov" est-il en train de nous parler?
Apocryphe sans doute?
Quelle belle langue de bois! Bof, l'essentiel c'est qu'il se fasse plaisir en s'écoutant...

Pikov 19/05/2017 09:24

C’est exactement le gouvernement que Macron avait promis. Une moitié de ministres venant de la société civile, une autre moitié venant du monde politique. Parmi ces derniers, comme le président l’avait annoncé et selon ses convictions, certaines bonnes volontés viennent du centre, d’autres de gauche et d’autres de droite. C’est pour ainsi dire un gouvernement d’unité nationale qui rassemble largement et laisse de côté les extrêmes, les sectaires, les contestataires, ceux qui ne font que dénoncer et font des procès d’intention, ceux qui au lieu de s’élever abaissent, salissent, dénigrent en permanence, ceux dont le petit business électoral repose sur le ressentiment, les colères, les misères sociales et intellectuelles, ceux qui encouragent le chaos et parient sur l’échec de Macron.
Dépasser ses petites certitudes, sortir du dogmatisme, s'oublier pour se mettre au service des autres, construire pour l'intérêt supérieur du pays... Tout ça vous échappe visiblement parce que vous croyez à l’opposition systématique, à l’opposition de principe. C'est plutôt une qualité que de pouvoir aller vers les autres et de travailler avec eux, c'est même de l'intelligence. D’autant que vous m’expliquerez quelle cohérence il y a à maintenir des partis divisés au sein desquels vous trouvez un Gérard Filoche et un Manuel Valls, ou un Laurent Wauquiez et une Nathalie Kosciusko-Morizet ? Un grand mouvement politique trans-partisan, social-démocrate, humaniste, libéral et européen est en train de naître et il prend forme au gouvernement. Tout cela est clair et limpide. Il n’y a de retournements de vestes que dans les petits esprits étriqués et aveugles.
Mais je vous comprends, c'est tellement mieux de rester chez soi, de s'auto-persuader que tout le monde a tort sauf soi-même, de ne jamais participer à rien et de pouvoir critiquer pour critiquer. C’est très bête et peu courageux mais tellement plus confortable comme position.
Ce n'est pas parce que vous penserez avoir raison contre tous que vous aurez forcément raison. Ce n'est pas parce que vous vous opposerez par principe et par dogmatisme que vous règlerez mieux les problèmes des gens. Ce n’est pas parce que vous êtes de gauche que vous êtes un as et que vous pensez et savez mieux que les autres. Il n'y a que les imbéciles en effet, qui pensent avoir les solutions tous seuls.
Nous sommes lassés de cet esprit partisan de votre vieux clivage qui n’est plus qu’une façade en ruine. Fatigués de cet esprit partisan idiot et obsolète qui fait fi du pragmatisme et qui n’a prouvé qu’une chose son inefficacité patente. Les électeurs veulent plus d’unité dans ces temps difficiles où le chômage gangrène la société et où le terrorisme tue dans nos rues. Ils préfèrent le rassemblement des énergies positives et constructives à vos clivages vieillots des années 50-60, à vos accusations faciles, à vos clanismes ridicules et à votre défaitisme cynique.
Vous n’avez toujours rien compris à la recomposition en cours. Vous voyez le monde comme il y a 50 ans avec des oppositions tranchées et beaucoup de démagogie, de mensonges, d’amalgames, d’anathèmes pour les justifier.
J’espère que je n’aurais pas droit aux insultes après ce commentaire comme l’autre jour par votre ami Insoumis à qui il ne faut surtout pas dire que son gourou maniaco-dépressif est un populiste immonde.

Bouchet 19/05/2017 11:08

Appliquez vous à vous mêmes cette phrase tout à fait juste : " Ce n'est pas parce que vous penserez avoir raison contre tous que vous aurez forcément raison."
Quant à traiter quelqu'un de de "maniaco dépressif et de populiste immonde" vous m'accorderez que c'est un manque de courtoisie minimale et une bien curieuse manière d'engager un échange pour convaincre. Cela ne laisse pas supposer que vous ayez beaucoup d'esprit critique et ça vous met au niveaue des pires staliniens qui traitaient leur adversaires de vipères lubriques. Je ne me suis pour ma part jamais autorisé ce type de vocabulaire.

glb 18/05/2017 12:38

Hulot est tout à fait compatible.EDF et RTE sont partenaires de sa fondation qui l' "indemnise".
La liste des partenaires de sa fondation est d'ailleurs éclairante.