Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 06:54

Les rapports entre P. Labaune et N. Daragon à Valence, entre Reynier et Cornillet à Montélimar tels qu'ils s'étalent dans la presse ne sont pas pour inciter les citoyens à faire confiance aux politiques.

Pour autant, ce qui m'étonne le plus dans cette affaire, c'est qu'un certain nombre de gens de droite qui s'offusquent aujourd'hui publiquement des propos de P. Labaune ont été pendant des années parmi ses fidèles amis voire même ses collaborateurs directs. Sauf à être d'une incommensurable naïveté, Ils n'ignorent donc rien des pratiques de leur leader qui, en 1995 déjà, après avoir diffusé un tract anonyme contre le maire d'alors ( et avoir été condamné pour cela) reconnaissait être capable de "péter les plombs". Personne ne l'avait alors invité à "dégager". Il avait même gagné les élections suivantes. En 2002, il avait prétexté un malaise, au dernier moment, pour ne pas célébrer un mariage d'étrangers. Là aussi il avait été condamné. Ses soutiens s'étaient réunis pour chanter la Marseillaise sur le perron de l'hôtel de ville.

Ce qui se passe aujourd'hui est bien dans la ligne du personnage. Faire semblant de découvrir qu'il peut être inconséquent ne trompe personne. Les indignations sélectives de ses amis relèvent du pire des opportunismes et ne sont en rien crédibles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires