Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 10:40

Quand on est candidat à la présidence de la République, c’est-à-dire qu’on prétend devenir le garant des institutions, est-il bien raisonnable d’organiser – ou de faire organiser – une manifestation dont l’objet est bien – quoi qu’on en dise – de contester une décision de justice ?

Comme l’écrit le syndicat de la magistrature dans un communiqué : « Dans un Etat de droit, la puissance publique se soumet au droit, à des normes hiérarchisées, contrairement à un pouvoir arbitraire. Parmi ces normes, il y a la loi pénale, votée par les représentants du peuple ; elle réprime les comportements que la collectivité décide d’interdire. Et c’est au nom du peuple français que la justice est rendue. »

On peut agir pour faire changer la loi, Il y a des procédures prévues pour cela,.Mais appeler le peuple à contester l’application de la loi, c’est appeler le peuple à agir contre lui-même. C’est s’engager dans une voie dangereuse et mettre en péril un des fondements de la démocratie.

Qu’un homme politique, qui passait plutôt pour être plutôt mesuré, puisse s’abandonner à ce genre de pratique montre bien que la tentation du pouvoir peut faire perdre le bon sens. Le pire n’est jamais loin du meilleur.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires