Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 18:54

La France accueille dimanche 15 Janvier la Conférence Internationale pour la Paix au Proche-Orient. C’est une initiative importante que le Mouvement Républicain et Citoyen salue.

Suite au vote de la résolution parlementaire relative à la reconnaissance l’Etat palestinien en décembre 2014, le Quai d’Orsay a montré plus de volontarisme dans son approche de cette question importante.

La situation sur le terrain est dégradée avec la poursuite de la colonisation. Les Nations Unies viennent à nouveau de condamner la colonisation par un vote important du Conseil de sécurité le 23 décembre, au moment même où Israël fait voter une loi qui légalise des colonies illégales du point de vue du droit international comme du droit israélien.

Il faut sauver la solution à deux Etats. La paix ne sera faite par personne d’autres que les Israéliens et les Palestiniens mais il est de la responsabilité de la « communauté internationale » de faire émerger un cadre de négociation, une dynamique et une pression en faveur de la paix.

Le Proche Orient est à feux et à sang à la faveur de l’effroyable conflit syrien, de la violence du terrorisme djhadiste, de l’écrasement du Yemen et de l’emprise de Daech. Il ne faut pas renoncer à chercher des solutions aux multiples conflits locaux. Le 14 juillet 2015, l’accord de Genève a permis de sortir de la crise du nucléaire iranien. La négociation l’a emporté et le pire a été évité. Pour aider Israéliens et Palestiniens à faire la paix, il faut le même volontarisme.

Le pourrissement, c’est la certitude d’être confronté à encore plus de violence et plus de terrorisme. Un attentat au camion-bélier a encore fait 5 morts la semaine dernière à Jérusalem. Personne ne peut croire que le choix du pourrissement, du rapport de force et du désespoir produira la paix. Personne ne peut croire que la sécurité de tous sera améliorée par un déni de justice pour le peuple palestinien et l’isolement croissant d’Israël.

La passivité coupable des Etats-Unis ne sera pas rachetée par l’abstention aux Nations-Unies ou par le discours de John Kerry. A quelques jours de la prise de fonction de Donald Trump, l’initiative française est d’autant plus importante qu’on est sûr qu’il ne faudra pas compter sur les Etats-Unis au cours des prochaines années.

Partager cet article

Repost 0

commentaires