Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 07:49

Déclaration de Bastien FAUDOT - Candidat du MRC à la présidentielle.

Le propre des faux suspenses est de provoquer de fausses attentes.

Le feuilleton Macron ouvre une nouvelle saison : la confirmation d’une candidature connue depuis des mois.
Emmanuel Macron nous explique que les crises que nous vivons sont des symptômes.
Emmanuel Macron en est un autre.

Un des nombreux signes d’une époque malade.
Un élément essentiel est trop souvent oublié par les portraitistes : M. Macron était un camarade chevènementiste. Il a rejoint le MDC, devenu MRC, à peu près au même moment que moi : à la fin des années 1990, début des années 2000. Lui a choisi de le quitter rapidement pour se rapprocher du PS et du pouvoir.

Ancien de la gauche républicaine devenu tête de file de la gauche libérale, Emmanuel Macron est un hybride.

Mi-démagogue, il surfe sur le rejet de trente ans de vie politique.
Mi-conformiste, il répète à l’envi la doxa libérale qui domine le débat public en France depuis les années 1980.

Il a conseillé François Hollande dès son élection en 2012, avant de prendre plus clairement encore les rênes de l’économie française ces deux dernières années. Le bilan de ce quinquennat est aussi le sien. L’échec de François Hollande est celui d’Emmanuel Macron et de l’orientation politique qu’il incarne jusqu’à la caricature.

Emmanuel Macron ne turbule pas le système, il le perpétue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires