Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 12:29

« Pour les sœurs qui m’avaient demandé de les tenir au courant l’ouverture de l’auto-école aura lieu le 22 inchallah. Avec bien sûr comme promis une salle de code réservée aux femmes el hamdoulilah » a-t-on pu lire dans la presse de Villefranche. Dans une interview au quotidien Le Progrès, la gérante de l'auto-école explique que l'ouverture de cette salle n'est "pas pour des raisons religieuses", mais qu'en tant que commerçante, elle répond à une demande de "beaucoup de femmes, de toutes origines confondues".

Michèle Vianès présidente de l’association « Regards de femmes », répond. (extraits)

C'est important de réagir, et je crois que maintenant c'est indispensable. Cela fait plus de dix ans que je le dis : il faut réagir à chaque fois. Cette stratégie en tenaille des islamistes fonctionne à tout-va, on avance un pion, on fait régresser les droits de femmes, car c'est là l'objet, et on attend des réactions. Si personne ne réagit, on va plus loin.

Aujourd'hui, nous sommes dans l'inversion totale du féminisme et des combats féministes. L'objectif, c'est l'égalité en droit, devoir et dignité des femmes et des hommes. Il n'y a pas de droits spécifiques pour les femmes, ni de droits spécifiques pour les hommes. Une fois qu'on vit dans la cité, qu'on est en démocratie, on est un sujet de droit. On n'a pas à dire, parce qu'on est de telle origine, de tel sexe ou de telle religion qu'on peut avoir des droits différents. C'est là le fondement. Tous ces combats menés par les générations féministes qui nous ont précédés, c'est ceci : on est sur l'égalité. Là, ce n'est pas du tout le cas. On est sur une séparation, un apartheid sexué entre les femmes et les hommes, et une séparation entre les femmes avec les bonnes musulmanes, les pudiques, les pures, etc. Et les autres. On n'est plus du tout dans l'universalisme, dans le fait que toutes les personnes, quelles que soient leur origine, leur ethnie, leur couleur, leur sexe ou leur religion ont les mêmes droits.

Le vrai racisme, c'est de ne pas reconnaître aux femmes de confession ou de filiation musulmane d'avoir accès au droit universel. On est dans ce qu'on appelle ce relativisme culturel où, suivant le lieu où l'on est né ou les origines des parents, on n'aurait pas les mêmes droits, on n'aurait pas accès aux Lumières et aux droits pour lesquels nous nous sommes battus et pour lesquels des associations comme la nôtre, Regards de femmes, continuons à nous battre.

Ces combats ne sont pas du tout anecdotiques, ils sont fondamentaux. Chaque fois qu'il est question d'empêcher ou de séparer les femmes des hommes et les femmes entre elles, on est sur de la régression, on n'est plus sur l'égalité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires