Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 11:14

Au lendemain la Seconde Guerre Mondiale, il s’agissait de construire la réconciliation au sein de l’Europe. Sous l’impulsion d’élus municipaux mobilisés autour des valeurs de réconciliation et d’une meilleure compréhension entre les peuples, la pratique du jumelage entre villes françaises et allemandes (principalement) contribua à la réussite de cet objectif. Aujourd’hui, l’amitié entre les peuples européens est un fait.

Au delà des cérémonies qui viennent de fêter brillamment les 50 ans de son premier jumelage, Valence devrait s’interroger sur les moyens de s’ouvrir à de nouveaux partenariats avec, par exemple, les pays d’immigration en Afrique ou au Maghreb. Ce serait rester fidèle à l’objectif premier des jumelages : l’amitié et la réconciliation entre les peuples, entre TOUS les peuples.

La majorité municipale ne semble pas disposée à s’engager dans cette voie. Le soin qu’a pris le maire à ignorer, dans ses interventions au cours de ce week-end, l’amorce de coopération engagée par l’équipe municipale d’Alain Maurice avec la ville d’Hammamet en Tunisie, ainsi que le refus persistant d’envisager un jumelage tripartite : Valence/ville israélienne/ ville palestinienne est tout à éclairant sur ses choix : des jumelages sympathiques qu'ils faut évidemment faire vivre mais qui sont désormais entrés dans la routine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires