Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 11:13

M. Le Président,

Le lundi 15 Février dernier, l’assemblée départementale votait votre budget 2016 et les orientations de votre politique en matière de « Jeunesse » . Nous vous avions alerté, et ce depuis plusieurs mois déjà, sur le caractère désastreux de cette politique pour l’avenir des jeunes les plus fragiles de la Drôme

Ce jour là, de nombreuses associations et acteurs concernés par les problématiques que rencontre la jeunesse en mal-de-devenir exprimaient son désaccord et son inquiétude grandissante face à vos choix politiques dangereux.

Ainsi, ce jour-là, le Collectif des Éducateurs de rue 26, les Missions Locales, le Planning Familial, le Comité Départemental de la Jeunesse au Plein Air ont organisé les obsèques symboliques de la Solidarité départementale avec la jeunesse.

Malgré un froid glacial, digne du climat politique délétère que vous avez instauré, plus de 100 personnes étaient là. Sans compter nos pétitions qui ont rassemblé plusieurs milliers de signatures.

De manière inattendue, vous avez proposé à une délégation de venir s’entretenir avec vous, ainsi qu’avec Mme Guibert, Vice-Présidente au social, M. Ladegaillerie, Vice-Président aux finances, et Mme Lamur-Baudreu, Directrice des affaires sociales.

Ce faisant, un membre du Collectif des Éducateurs de rue 26, une représentante des Missions Locales ainsi qu’une représentante du Planning Familial ont eu chacun à peine 5 minutes pour défendre les intérêts publics liés à leur mission respective.

Le membre du Collectif « éducs de rue » a pu vous expliquer les différences fondamentales entre une fonction de médiation sociale à court terme, visant à tenter de contenir les comportements inappropriés des jeunes sur les espaces et biens communs et la Prévention spécialisée, action éducative globale à long terme visant à traiter les causes qui sous-tendent ces comportements inappropriés.

Vous vous êtes alors montré sensible à l'intelligence des arguments présentés et vous vous êtes engagé à ce que les postes de médiation sociale récemment mis en en place soient requalifiés en postes d'éducateurs en Prévention Spécialisée. D’autant que le Département soutient ces deux missions à un même niveau financier, 35 000 euros par poste chargé.

Or, depuis, nous constatons qu’il n’en est rien puisque des projets de convention Département/Communes encadrant la mise en place de postes de médiateur circulent et sont en voie d’aboutissement !

Au-delà du fait que votre parole n’a pas été tenue, nous ne comprenons pas M. Le Président, la raison pour laquelle vous validez la disparition des actions éducatives d'accompagnement à long terme exercées par la prévention spécialisée, dans un dialogue constant auprès des jeunes et s’intéressant aux causes profondes de leur mal-être et difficultés scolaires et socio-professionnelles au profit d'interventions de surface et ponctuelles dédiées à des « retours au calme » précaires.

Vous n'êtes pas censé ignorer, M. le Président, au regard de votre qualité d'ancien instituteur en établissement médico-social, que de nombreux comportements dangereux des jeunes ne peuvent être traités par de la simple médiation sociale. Ainsi les troubles à l'ordre public, dégradations et nuisances, sont bien souvent la résultante d'échec scolaire, de carences éducatives, de dépressions majeures, d'enfermement et isolement, voire de toxicomanie et d'endoctrinement quel qu'il soit.

Le travail de la Prévention Spécialisée et ses précieux dividendes n’a pas été évalué par vos services avant de disparaître dans le budget du Conseil Départemental : cela ne nous apparaît ni raisonnable, ni stratégique, ni responsable.

Au regard de cette journée de mobilisation commune d'un ensemble de partenaires jeunesse : Quel triste bilan tirerez-vous dans quelques mois de cet abandon programmé des actions éducatives, de santé, d'insertion professionnelle et culturelles en faveur de la jeunesse drômoise?

Le Collectif des Éducateurs de rue de la Drôme

Partager cet article

Repost 0

commentaires