Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 11:40

La question de l’ouverture des magasins le dimanche a récemment fait l’objet de débats houleux.

On ignore souvent que le sujet n’est pas nouveau et qu’il a, dans le passé, été traité par des législations contradictoires

Le Jour du Seigneur, obligatoirement chômé sous l’ancien régime, avait été supprimé dans le calendrier révolutionnaire. Napoléon, sous prétexte que, "le peuple mangeant le dimanche, il doit pouvoir travailler le dimanche" avait maintenu cette suppression.

Le repos dominical obligatoire est rétabli par la Restauration en 1814.

Les républicains, avec la loi du 12 juillet 1879 suppriment l’obligation de ce repos (cependant maintenu pour les fonctionnaires). Lors du débat au sénat, le rapporteur, Casimir Fournier, reproche en effet au texte de 1814 d'imposer le repos à titre « d'hommage à un culte particulier". La droite défend alors le maintien de l’obligation du repos dominical au nom de la justice sociale : « le patron seul aura su faire un déplorable bénéfice. Le faible, le pauvre qui a besoin de protection, voilà la victime de la disparition des temps de repos, de ce repos sacré qu'on supprime ''.

C’est en 1906 (Loi du 13 juillet) que ces mêmes républicains rétablissent le repos hebdomadaire en faveur des employés et ouvriers.

Article 1 : Il est interdit d'occuper plus de six jours par semaine un même employé ou ouvrier dans un établissement industriel ou commercial ou dans ses dépendances, de quelque nature qu'il soit public ou privé, laïque ou religieux, même s'il a un caractère d'enseignement professionnel ou de bienfaisance.

Le repos hebdomadaire devra avoir une durée minima de vingt-quatre heures consécutives.

Article 2 : Le repos hebdomadaire doit être donné le dimanche.

Chaque époque a sa logique et les arguments s’échangent entre courants de pensée.

Y a-t-il des leçons à tirer de tout cela ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires