Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:57

Elham Aminzadeh première vice-présidente pour les affaires juridiques de la République islamique d’Iran représente son pays à la Cop21.

A son arrivée, accueillie par le président français, le secrétaire général de l’ONU et la ministre française de l’environnement, elle n’a serré la main qu’à cette dernière, ignorant délibérément les deux hommes. (La télévision a montré cette scène).

On considérera peut-être qu’il s’agit là d’un détail, mais c’est à ce type de détail qu’on mesure la longueur du chemin qui reste à parcourir pour faire valoir dans le monde l’idée que les rapports entre homme et femme peuvent – et doivent – se construire sur un rapport d’absolue égalité.

Dès lors qu’une femme ministre ne serre pas la main du président du pays dans lequel elle se trouve, au prétexte vraisemblable que c’est un homme (alors qu’il s’agit d’une forme élémentaire de courtoisie et de politesse dans le pays en question), comment espérer qu’un citoyen moins responsable, mais se réclamant de la même culture qu’elle, puisse envisager un seul instant de serrer la main d’une femme ?

Si les « élites » justifient ce type de comportement dans des situations officielles, il sera bien difficile de les faire évoluer dans la banalité du quotidien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires