Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 16:57

1 - La loi Debré ouvre la porte du privé à tous

Article 1: « Dans les établissements privés qui ont passé un des contrats prévus ci-dessous, l'enseignement placé sous le régime du contrat est soumis au contrôle de l'État. L'établissement, tout en conservant son caractère propre, doit donner cet enseignement dans le respect total de la liberté de conscience. Tous les enfants sans distinction d'origine, d'opinion ou de croyance, y ont accès. »

2 - L’école privée catholique peut donc se prévaloir de servir l’intérêt général

« L'École catholique propose à tous son projet éducatif spécifique et, ce faisant, elle accomplit dans la société un service d'intérêt général.[...] » (Statut de l'Enseignement catholique, article 13)

3 - Tout en affirmant son caractère propre

Le projet doit donc engager la communauté éducative à proposer à tous la Bonne Nouvelle de l’Évangile, transmise par la Tradition et le magistère de l’Église., article 22

L’Évangile est la référence constante des projets éducatifs car « c’est le Christ qui est […] le fondement du projet éducatif de l’école catholique ». Statut de l'Enseignement catholique art. 23

Et sa vocation prosélyte

[...]. Pour sa part, l'École catholique ne peut renoncer à la liberté de proposer le message et d'exposer les valeurs de l'éducation chrétienne. C'est son droit et devoir. Il devrait être clair à tous qu'exposer et proposer n'équivaut pas à imposer. La contrainte en effet comporte une violence morale que le message évangélique et la discipline de l'Église écartent résolument » (Site Internet officiel de l’enseignement catholique)

4 - Et son contraire

« Les Écoles catholiques sont fréquentées également par des élèves non-catholiques et non-chrétiens. On respectera donc la liberté religieuse et de conscience des élèves et des familles (ibidem)

5 - Pas communautaristes mais confessionnels

Les établissements catholiques associés à l'État par contrat ne sont pas des établissements communautaristes. Ouverts à tous, ils continuent, comme institution d'Église, à professer la foi catholique. Mais ils ne sont pas des établissements confessionnels réservés aux seuls catholiques.(ibidem)

Et donc, ils sont bien un outil de propagande et de développement pour l'Eglise.

Moyennant quoi, l’Etat laïque - qui ne reconnaît officiellement aucun culte – finance à hauteur de 10 milliards d’euros l’enseignement privé catholique sous contrat au cours de l’exercice 2015. (40 écoles, 16 collèges et 8 lycées dans la Drôme).

Qu’en sera-t-il demain si les protestants, les juifs, les musulmans, les orthodoxes, les bouddhistes… demandent à bénéficier des mêmes droits que les catholiques ?

Le 5 décembre Manifestation nationale pour l'abrogation de la loi Debré.

Partager cet article

Repost 0

commentaires