Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 07:14

Un article du Dauphiné Libéré du 16 juin revient sur les conditions de cessation d’activité du centre de l’Epervière. La position du maire de Valence considérant comme nul et non avenu le protocole d’accord passé en mars 2014 entre la mairie et l’organisation syndicale du personnel pour le réemploi de celui-ci dans les services municipaux y est à nouveau rappelé. Cette position avait déjà été exposée dans la presse du 15 mai.

Je rappelle que ce protocole, que j’ai signé au titre de ma délégation d’adjoint aux ressources humaines, ne prévoyait aucune création d’emplois et donc aucun alourdissement de la charge salariale de la ville. Il consistait en un engagement à affecter sur des postes vacants des personnels qui, pour certains, avaient œuvré depuis plusieurs dizaine d’années au fonctionnement d’un équipement municipal : le centre de loisirs et de congrès de l’Epervière.

Dans le cadre d’une opération de gestion courante du personnel, qui n’appelait pas de vote particulier de l’assemblée municipale, la ville reconnaissait ainsi les services rendus par ces agents et évitait de créer de nouveaux chômeurs.

En refusant de respecter ces engagements pris au nom de la ville, le maire de Valence met à mal la parole de la collectivité.

Valence le 16 juin 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires