Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 10:43

Face à la droite revancharde et à la poussée de l’extrême droite,  le 10 décembre 2013, le M.R.C lançait, en vue des prochaines municipales, un appel pour la constitution d’une liste unique rassemblant les forces de progrès pour construire l’avenir de Valence  en défendant le bilan de la majorité sortante et en proposant de le développer et de l’enrichir.

Cet appel a été entendu.

Le maire sortant, Alain Maurice, conduira une liste de large union réunissant l’essentiel des forces de gauche et qui sera ouverte à des citoyens qui se reconnaissent dans la politique de rénovation, de solidarité et de justice sociale qui a été conduite pendant le mandat qui s’achève et souhaitent participer à sa poursuite.

Le M.R.C fera partie de ce rassemblement.

Comme il l’a fait au cours des six dernières années, Il y apportera la force de ses propositions et de ses convictions laïques et républicaines au service de tous les valentinois et plus spécialement de ceux que la crise touche le plus durement.

Cette liste sera présentée le vendredi 7 mars. Nous invitons tous les valentinois à assister à cette présentation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gège 05/02/2014 12:23

re-réponse à "riri" : au fait, le "Vive Alain Maurice !" me chagrine; l'homme serait il malade? (l'injonction "vive" pourrait le signifier!!!; mais le citoyen de base ne l'aura pas perçu comme tel).

Riri 05/02/2014 13:16

Vous voyez bien que vous coupez les cheveux en quatre et que vous cherchez le moindre prétexte, maintenant c'est le "Vive A.M qui vous gêne" ! assumez que vous êtes séduit par les beaux yeux de Daragon, Gège ! avouez que vous craquez pour lui !
;-)

Riri 05/02/2014 10:15

@gege
Ce qui me semble important n'est pas d'être optimiste mais combatif. Pour moi, ce qui importe ce ne sont pas les idées sur le papier mais les actes. Ils définissent la sensibilité politique. Lors de ce mandat, l'action par cette majorité a bien été conduite en fonction de valeurs de gauche, écologiques, progressistes, républicaines et démocratiques. Il n'y a pas à rougir de ce bilan, bien au contraire il est très bon. Le fait que la ville soit bien gérée (cf l'avis de la cour régionale des comptes), le fait que le maire soit pragmatique et non englué dans un carcan idéologique comme le peuvent être les écolos sont des plus pour lui et pas des moins. On n'attend d'un maire une capacité d'adaptation à la situation, de l'originalité dans les réponses et non pas qu'il brandisse le petit livre rouge à chaque vote sur un projet. Tout cela on l'a avec Alain Maurice.
Maintenant il est des sujets sur lesquels il ne doit pas ou plus y avoir de clivages et qui rassemblent les Valentinois, des projets d'intérêt général où la politique politicienne doit être laissée de côté. Je pense notamment à l'effacement de l'A7 qui est un enjeu crucial pour l'avenir de la ville et qui bouleversera dans le bon sens l'image de la ville, qui améliorera la qualité de vie, qui relancera aussi l'économie locale. Quand j'observe que le candidat de droite discute ce projet, entend faire un référendum local sur la nécessité ou pas de le réaliser, les bras m'en tombent et je me dis qu'il n'a pas la carrure pour le poste. Il ne sait pas endosser pour son propre compte et surtout il ne sait pas voir l'intérêt supérieur pour la ville d'un tel projet (c'est d'autant plus grave il me semble qu'il bosse dans le tourisme et qu'il est élu depuis vingt ans). Avec lui en tout cas nous n'avons pas l'assurance que ce projet se réalise et je le déplore. Et son positionnement hélas, comme sur d'autres, montre qu'il est lui aussi (comme les écolos) prisonnier, enfermé dans le piège idéologique. Or on n'attend d'un maire non pas qu'il nous sorte sa bible ou le petit livre rouge pour expliquer son positionnement mais qu'il puisse apporter des réponses concrètes aux problèmes des citoyens.
Si le maire n'avait pas été de gauche, ou social démocrate, la politique de rénovation des quartiers par exemple n'aurait pas été engagée et de nouveaux logements sociaux disséminés sur l'ensemble du territoire n'auraient pas été édifiés. Et en même temps, si le maire n'avait été qu'idéologique, il n'y aurait aucune caméra de surveillance et pas de personnel supplémentaire recruté dans la police municipale. Un maire est à la fois élu d'un camp mais il est aussi le maire de tous les habitants donc plus il est à l'écoute, plus il se montre pragmatique, plus il a de chances d'être reconnu en tant que bon maire. Ce qui est important avant son appartenance politique est sa vision d'avenir. Comment il voit les choses, quelles sont ses ambitions. Sont-elles démesurées ou pas assez ambitieuses ? Là aussi je note que le maire a été bon: non seulement il a la bonne vision de Valence, c'est à dire qu'il voit au delà du simple échelon communal et qu'il inscrit Valence dans son agglo tant sur les questions économiques, culturelles, touristiques que sur un plan strictement urbanistique. Las est de constater qu'il ne semble pas y avoir le même répondant de l'autre côté et que l'on semble beaucoup plus tenu à des aspects politiciens et clientélistes. Quant à ses ambitions, je remarque que les villes auxquelles il se réfère et auxquelles il compare Valence sont d'une strate inférieure à la nôtre (Gap, Aubagne…), donc si je m'en tiens à cela , je constate que son ambition est limitée, qu'il ne voit pas grand mais petit. Voilà les critères que je retiens avant même d'observer l'appartenance politique et je pense que nombreux sont les citoyens à faire de même.
Quand on observe ce qui s'est passé pour le musée ou pour les boulevards, on ne peut que se féliciter qu' il y ait bien eu continuité. La gauche a poursuivi ce que la droite avait entrepris, en y apportant quelques petites touches personnelles.
Ce maire a une capacité à élargir sa majorité, donc à rassembler les Valentinois, on ne peut que s'en réjouir. Je sais qu'on lui reproche une certaine distance, qu'il ne serait pas assez ceci ou pas assez cela. Pour moi un maire n'est pas là pour faire des bisous à ses concitoyens. Il doit être présent aux côtés des habitants quand survient un drame -ce qui est le cas- ou pour des occasions de fête ou de commémoration -ce qui est aussi le cas- mais il n'a pas besoin de se montrer impudique ou dans une manifestation excessive de sentiments. L'important est de juger sur pièces son action et non de juger uniquement sa personne. Je laisse cela aux cancaniers. Il n'y a aucun argument valable dans ce domaine, aucune autre réponse à apporter que celui de son action et de son bilan. Les bisounours sont des niais et moi je n'attends pas à ce que le maire me caresse dans le sens du poil. J'attends qu'il réalise des projets d'envergure, des projets d'avenir pour la ville, pas qu'il soit tendre avec moi, ça je m'en contrefous et je trouve désopilant, pitoyablement décalé même, d'attendre que ça d'un maire. Ceux qui lui reprochent cette soit disant "froideur" qui trancherait avec la grande amabilité développée par son prédécesseur, n'ont rien d'autre à lui reprocher car pour le reste il est parfait et répond à tout ce que l'on peut attendre d'un maire.
En tout cas il serait bien stupide de prendre le risque de s'en départir pour prendre à sa place un homme inexpérimenté, sans vision d'avenir, idéologiquement très marqué et sans aucun projet pour la ville, et ce même s'il déploie une énergie débordante de sentiments et d'affection à l'endroit des habitants. Aimer Valence et les Valentinois ne suffisent pas à être un bon maire, il faut aussi avoir un projet ambitieux. Force est de constater que M.Daragon n'a aucun projet pour le moment.
Vive Alain Maurice !
;-)
P.S : mes excuses je ne peux être là le 07 février à mon grand désarroi.

Riri 05/02/2014 13:11

@gège
"langue de bois "? Vous résumez mon propos et le limitez à un exercice de "langue de bois" un peu sommaire. Je ne suis pas un politique mais un citoyen. Je m'exprime en tant que tel et librement. Personne ne me demande quoi que ce soit et mon engagement (ici) en faveur d'Alain Maurice est totalement désintéressé. Peut-être n'ai-je pas votre niveau élevé de réflexion -je m'en excuse auprès de vous- et que je me contente bêtement d'observer d'abord le bilan en mettant totalement de côté l'aspect idéologique mais je ne vois pas de meilleur argumentaire que celui du bilan et de l'action qui a été menée pour convaincre de l'utilité de renouveler le mandat d' Alain Maurice et je ne comprends pas vos doutes quand à son positionnement. Je n'attends pas d'un maire qu'il se situe dans un camp contre un autre, même si j'ai une sensibilité politique, je ne fais pas mon choix uniquement en fonction de celle-ci parce qu'elle m'empêcherait de prendre la distance nécessaire pour bien juger de la situation. D'un maire, j'espère le voir prendre de la hauteur, qu'il sache fédérer une majorité diverse plutôt qu'uniforme et monolithique et le voir mener à bien des projets utiles à tous. Je constate par exemple qu'à Montreuil, Dominique Voynet ne se représente pas et la raison en est qu'elle estime ne pas pouvoir gérer correctement et paisiblement cette ville . Il semble qu'elle n'ait pas été capable de fédérer autour d'elle, que son équipe s'est montrée trop ancrée dans l'idéologie -faisant de cette ville un laboratoire pour expérimenter des théories- plutôt que dans une forme de pragmatisme. Aujourd'hui les habitants la rejette, les écolos vont rencontrer l'échec politique et les conditions ne sont plus réunies pour les verts de conserver cette ville. Donc mon raisonnement est peut-être simple mais il s'appuie sur le concret de l'action réelle du politique : moins une politique (locale notamment) est marquée par le dogme d'un courant d'opinion plus elle a de chance d'être soutenue et d'obtenir des résultats.

Je pourrais vous citer des exemples du bienfait de l'action du maire de Valence et de son équipe, mais ai-je besoin de le faire quand vous avez en ligne tous les élements pour vous en convaincre par vous-même ? Ne tombez pas, Gège, dans la facilité d'un discours que d'autres qualifieraient de "populiste" en prétendant qu'il existerait un fossé de plus en plus infranchissable entre le citoyen et son élu local. Ne soyez pas non plus défaitiste et négatif. Rien ne justifie, il me semble, de douter des positions de gauche de cette majorité. Vous avez le droit de ne pas être satisfait de l'ouverture d'esprit de ce maire, mais de là à ne rien lui reconnaître ou le figer seulement dans un calcul politicien de circonstance est tout simplement de la mauvaise foi.
Faut-il absolument apprécier le bilan de cette équipe qui a pris ses fonctions en 2008 en fonction de la politique menée depuis 2012 par les socialistes ? Peut-on vraiment, sans apparaître comme un doux utopiste coupé des réalités, comparer et confondre les enjeux à l'échelon national et communal ? Et ne joue-t-on pas le jeu de Copé quand on souhaite répondre à la politique de François Hollande par le biais d'élections locales aux enjeux différents selon les territoires concernés ? Ne serait-ce pas injuste que de faire payer à cette équipe la politique de François Hollande, de ne pas l'encourager à poursuivre ses efforts quand on voit l'excellent bilan dont elle peut se targuer et qui ne doit pas faire rougir à gauche ?
Souhaitez-vous prendre le risque d'un retour prématuré de la droite, Gége ? Dîtes-le clairement ou plutôt dîtes-nous ce que vous attendez d'un maire d'une ville de cette taille.
amicalement.

Gège 05/02/2014 12:14

réponse à "riri": merci pour ce remarquable exercice de langue de bois.
Rien à ajouter.
Si ce n'est que le fossé s'agrandit entre le citoyen de base et le bretteur d'arguties.

gège 04/02/2014 18:35

J'observe l'optimisme de "poil à gratter!", et je ne parviens pas à le partager. Au fond, je me dis qu'il n'est pas venu le temps de la conviction faite citoyenne tant que l'on dissociera convictions locales et convictions nationales.
Alors je chante tristement :
"Tournez manèges; faites une révolution de 6 ans, instruisez la réforme territoriale que vous avez tant critiqué et revenez au point de départ. et puis recommencez à diffuser de l'espoir, la langue de bois est faite pour cela".

Poil à gratter! 04/02/2014 12:51

4 listes sont annoncées à Valence : Bleu-Marine; Daragon ; Les Verts; et Maurice. Aucune info n'a filtré pour la liste FN mais, de toute évidence, il parait difficile d'imaginer pour eux une liste d'ouverture...
La liste présentée par EELV apparait bien monocolore ; sans doute pour Royannez une démonstration bien involontaire des dégats de la pensée unique.
De son côté Daragon n'arrive pas à élargir ; il peine même à rassembler son propre camp, puisque le député UMP sortant fait campagne pour Marlène Mourier à BLV. Tout un programme...
Dans ces conditions, pour tout électeur désirant une équipe pluraliste et compétente, il n'y a pas le choix : Alain Maurice dispose d'un espace politique pour associer très largement autour de lui.
Il sera mon choix !!