Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 08:00

La Cour d’appel a justifié le droit de la directrice de la crèche Baby-Loup à licencier une employée portant le voile.

Elle l'a fait avec un argument qui n’est rien moins que problématique dans la mesure où  il fait de la laïcité une conviction comme une autre alors que précisément elle n’est pas une conviction comme une autre mais ce qui rend possible l’existence et la coexistence d’opinions différentes sur un même territoire.

La cour a en effet empruntée à une jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme (peu portée sur la laïcité) une notion concernant les partis politiques, les syndicats et les associations confessionnelles, celle d’ « entreprise de conviction ». Une entreprise de conviction, parce qu’elle défend des convictions particulières,  serait autorisée  à imposer une règle conforme à ses convictions dans son règlement intérieur (l’obligation d’assister à un office dans une institution religieuse par exemple)

Utiliser cette notion pour défendre la laïcité, c’est se rallier à la conception belge de la laïcité selon laquelle celle-ci n’est qu’un des piliers de la société en concurrence avec les autres.

Or, en France, la laïcité n’est pas une opinion.

C’est un principe constitutionnel qui organise de la vie en commun en s’imposant à tous. C’est un principe de droit qui ne relève pas du même niveau que les croyances individuelles, aussi honorables et respectables soient-elles

La replacer à un niveau qui n’est pas le sien montre bien qu’il y a, en France, un vrai problème de compréhension de ce qu’est la laïcité et que les laïques ont besoin, plus que jamais de se mobiliser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Poil à gratter! 10/12/2013 12:40

Je suis entièrement en accord avec votre lecture de cette décision de justice.

"Les laïques ont besoin, plus que jamais de se mobiliser" écrivez-vous.
Toutefois, en appelant à la mobilisation du seul camp des laïques, ne tombez-vous pas, vous aussi dans le travers que vous dénoncez? Parce que la laïcité est un principe constitutionnel qui constitue un des pilliers de notre système démocratique, ne serait-il pas plutôt cohérent d'appeler à la mobilisation de tous les républicains?