Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 17:49
13.122/ Municipales 2014

Le Dauphiné Libéré du 6  juin a fait état de la perspective, pour le M.R.C,  de poursuivre sa collaboration avec EELV en vue des prochaines élections municipales.

Précisons les choses.

Au premier tour des municipales de 2008, le M.R.C a participé à un rassemblement citoyen dont l’apport fut décisif pour assurer la victoire de la gauche au second tour.

Dans le cadre de la majorité municipale, le groupe  « Verts et citoyens » expression de ce rassemblement,  a contribué activement à la réalisation des objectifs du mandat. Les élus du M.R.C (Jacques Séguela et Gérard Bouchet), dans des conditions parfois difficiles,  ont assumé avec sérieux, constance et efficacité les missions qui leur ont été confiées par le maire : gestion du personnel, suivi des marchés publics, coordination des équipements de quartier, CCAS, référents de quartier, jumelage,...

Pour l’échéance de 2014, l’hypothèse d’une liste unique de la majorité municipale, avait notre faveur. Elle aurait permis à la majorité sortante de défendre son bilan tout en indiquant les insuffisances assumées de son mandat. Cette perspective se heurte aujourd’hui à un certain nombre d’obstacles dont les divergences sur l’avenir de l’inter-communalité ne sont pas les moindres.

Dans ces conditions, c’est dans la continuité de ses engagements et de son action municipale depuis 2008, que  le M.R.C proposera aux électeurs de renouveler,  au premier tour, leur confiance à un rassemblement  « Verts et citoyens » élargi, composante essentielle d’une majorité municipale de progrès.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Riri 16/06/2013 11:18

Quels sont les projets des écolos pour Valence ? Si l'on en croit la tête de liste cela reste très en dessous de ce que l'on peut espérer pour la ville. M. Royannez déclare dans Drôme Hebdo : « On n’est pas dans les grands projets. On veut du bien-être pour Valence, une synthèse pour l’écologie, l’économie et le social. Une ville proche des gens avec une sobriété heureuse. »

Bôf. C'est pas folichon et c'est plein de bons sentiments. Vous n'avez pas de projets plus concrets que cela à proposer aux Valentinois ? Pourquoi vous alliez-vous, Gérard, (on a du mal à comprendre) à une équipe qui ne veut rien faire de spécial pour Valence, qui n'a pas de grands projets ( cela a l'air d'être un mal que de vouloir des projets d'envergure pour sa ville) et qui ne parle que de protection des terres agricoles quand on est en ville et que l'on est face à des électeurs "urbains" ?

Les écolos sont légitimes pour se différencier des socialistes et se présenter sans eux aux municipales. Mais se présenter pour se présenter, juste pour marquer son territoire, sans avoir de vrai projet pour la ville, cela ne sera payant pour personne sauf pour la droite. Si Alain Maurice a gagné en 2008 c'est qu'il avait un vrai projet pour la ville, développé bien amont, c'est cela qui a convaincu et non l'apport des voix de Michèle Rivasi. Et tout se tient, si les écolos n'ont pas de projet spécifique pour la ville, c'est qu'ils sont souvent uniquement dans l'opposition aux projets sans être une vraie force de proposition, c'est qu'ils appliquent à la lettre, quelque soit le territoire, leur idéologie et leurs grands principes. Mais cela ne fait pas un projet pour une ville et ses habitants.

Vouloir "le bien-être" des Valentinois, c'est bien , on est ravi, mais dîtes-moi quel politique souhaiterait autre chose pour les habitants ? Tout comme l'expression "Une ville proche des gens", ce ne sont que des mots qui peinent à masquer la vacuité du projet écolo . Qu'est-ce que la "sobriété heureuse "dont parle la tête de liste ?

Bon après, si la candidature verte est une stratégie pour faire gagner la gauche (on pourrait le penser car placer en tête de liste un élu bien moins populaire que Michèle Rivasi a un sens : cela signifie aussi que les écolos ne veulent pas non plus gêner la réélection du maire), on verra bien mais perso, je ne crois pas trop à cette stratégie parce que 1/ vous êtes sortants, 2/ qu'il y aura forcément un vote de protestation (ou de l'absention) contre le gouvernement socialiste et que 3/ bien que membres de la majorité actuelle, vous partez divisés.

Je persiste à croire que la participation des écolos aux municipales, même si elle est légitime, risque plus de faire perdre la gauche qu'autre chose. Franchement on ne vous en voudra pas si vous aussi vous vous retirez de la course et intégrez directement la liste du maire sortant. Ne confondez pas, 2014 ne sera pas 2008, l'adversaire est jeune, conquérant, semble apprécié des Valentinois et apparaîtra très vite comme un renouveau pour la ville.
Soyez vigilants.
Amicalement.