Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 08:00

Présenter les résultats d’un vote relève d’un art  qui  peut procéder du camouflage.

Ainsi regardons, par exemple, le résultat du 2èm tour de l’élection partielle du 24 mars dernier dans l’Oise.

Le communiqué officiel annonce : Le candidat de  l’UMP  est élu par 51,4 % contre 48,6% à sa concurrente Front National. On aurait pu dire : Le candidat UMP est élu par 16,31 % des inscrits contre 15,42 % à son adversaire.

 

Si un républicain peut se satisfaire du premier résultat, il est évident que ce n’est pas le cas du second.  En effet, la représentativité de l’élu ne vaut guère mieux que celle du battu et on est obligé de constater que près de 70% des électeurs ne se reconnaissent pas dans leur représentant officiel : ça fait désordre !

 

Ainsi un résultat peut passer pour « normale » alors qu’il est surtout révélateur d’un « problème.»

(Sur cette même question voir l’article précédent)

Partager cet article

Repost 0

commentaires