Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 16:13

Le gouvernement a annoncé un plan de rénovation du réseau autoroutier. Le projet prévoit la réalisation de 30 opérations sur le réseau, comme la construction de nouveaux échangeurs. (La Drôme serait concernée par la création de deux échangeurs à St-Vallier et St Paul 3 Châteaux°

L'argument utilisé pour justifier de ne pas faire financer ces travaux par les sociétés d'autoroute en échange d'un allongement de leurs contrats de concession car la procédure « prendrait trop de temps ». On nous prend vraiment pour des demeurés !

Ce sont les collectivités locales (donc les impôts locaux) et les usagers qui fourniront l’argent nécessaire : « La négociation qui doit s'ouvrir porte sur l'accord des collectivités locales concernant leur participation. Et le reste sera financé par une augmentation du tarif des péages, qui sera comprise entre 0,3 % et 0,4 % par an entre 2018 et 2020 » a déclaré le ministre.

Dans le même temps, l'Autorité de la concurrence note que les sociétés concessionnaires des autoroutes ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 26% entre 2006, année de la privatisation, et 2013, soit plus de 1,7 milliard d'euros d'augmentation sur cette période pour atteindre un total de 8,2 milliards d'euros. "La crise financière de 2008 et 2009 s'est traduite par un simple ralentissement du rythme de cette augmentation et non par une baisse du chiffre d'affaires". Quant aux profits, la marge nette, atteint entre 20% et 24%, suivant les sociétés, une fois qu'on a déduit les investissements, les frais financiers et les impôts. !

Quel est le candidat à la présidentielle qui proposera la renationalisation des autoroutes ?

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 15:48

Le Président avait annoncé la création de 60.000 postes dans l’éducation nationale,

On n’avait pas bien compris que 54.000 postes seulement concerneraient l’Éducation Nationale à proprement parler. Ni que sur ces 54.000 postes, 6.000 concerneraient des personnels non enseignants. Ni que sur les 48.000 restants, 27.000 ne seraient pas des postes à proprement mais des emplois de stagiaires à mi-temps devant les élèves. Bref, qu’il fallait attendre − stricto sensu − la création de 21.000 postes de titulaires seulement. 21.000 postes, c’était tout de même mieux que rien, même s'ils n

Publiant une note d’information sur le bilan 2015, s’agissant des recrutements le ministère avoue que 13 % des postes mi en concours n’ont pas été pourvus. Cela vaut pour les concours externes. Au total, si l’on inclus les concours internes, c’est plus de 20% des postes qui n’ont pas été pourvus dans le secondaire public, soit plus de 3.600 postes en 2015.

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans tout ça !

21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 08:31

Si Hérodote, le père de l’histoire qui a vécu au Vème siècle avant notre ère revenait mêlé aux touristes d’aujourd’hui, il irait de surprise en surprise… Ces fruits d’or, dans ces arbustes vert sombre, orangers, citronniers, mandariniers, mais il n’a pas le souvenir d’en avoir vu de son vivant. Parbleu ! Ce sont des Extrême-Orientaux, véhiculés par les Arabes. Ces plantes bizarres aux silhouettes insolites, piquantes, hampes fleuries, noms étrangers, cactus, agaves, aloès, figuiers de Barbarie – mais il n’en vit jamais de son vivant. Parbleu ! Ce sont des Américains. Ces grands arbres au feuillage pâle qui, cependant, portent un nom grec, eucalyptus : oncques n’en a contemplé de pareils. Parbleu ! Ce sont des Australiens. Et les cyprès, jamais non plus, ce sont des Persans. Tout ceci pour le décor. Mais, au moindre repas, que de surprise encore – qu’il s’agisse de la tomate, cette péruvienne ; de l’aubergine, cette indienne ; du piment, ce guyanais : du maïs, ce mexicain ; du riz, ce bienfait des Arabes, pour ne pas parler du haricot, de la pomme de terre, du pêcher montagnard chinois devenu iranien, ni du tabac. » Pourtant, tout cela est devenu le paysage même de la Méditerrannée : « Une Riviera sans oranger, une Toscane sans cyprès, des éventaires sans piments… quoi de plus inconcevable, aujourd’hui, pour nous ? F? Braudel (préface à La Méditerrannée)

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 12:04

Sur fond préoccupant de montée des nationalismes et de la xénophobie en Europe, N. Sarkozy a annonce sa couleur, hier soir dans le Val d’oise: « Si l’on veut devenir français, on parle français, on vit comme un français. Nous ne nous contenterons plus d’une intégration qui ne marche pas, nous exigerons l’assimilation. Dès que vous devenez français, vos ancêtres sont gaulois ».

Pour être français faudrait-il désormais manger exclusivement du steak-frite et renoncer à la paella, à la pizza, à la choucroute, à la galette au blé noir, au couscous, à la salade niçoise et à fondue savoyarde (car à tout prendre : les savoyards et les niçois sont-ils vraiment français c’est-à-dire, selon vous : gaulois ?)

N’en déplaise à Sarkozy, comme le démontre F. Braudel, la France se nomme "diversité" et malgré vous, heureusement elle saura garder son nom et son âme.

18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 14:19

Au cours de la semaine la presse locale a fait le point de la rentrée politique locale en interrogeant les représentants des principaux partis. A mon grand étonnement aucun n’a souligné ni commenté un fait qui intéresse pourtant beaucoup de nos concitoyens lesquels reçoivent en ce moment la facture de leur taxe foncière.

Si, conformément aux engagements pris, les taux d’imposition du département et de la commune n’évoluent pas : 15,51 % pour le premier et 25,17% pour le second, le taux intercommunal fait un quant à lui bond plus que spectaculaire passant de 0,082% à 1,98%, ce qui, joint à l’augmentation des bases, correspond à une progression qui, pourtant, devrait se remarquer !

Le maire de Valence pourra toujours prétendre qu’il tient ses promesses : pas d’augmentation des taux d’imposition communal, dès lors que le président de l’intercommunalité auquel sont transférées un certain nombre de responsabilités, laisse déraper les chiffres.

Le problème c’est que, maire de Valence et président de l’agglomération … c’est bien le même homme doit la main droite doit ignorer ce que fait sa main gauche.

17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 12:06

Cherchez la place des enseignants français dans l'échelle des salaires !

(Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Voir les commentaires

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 11:27

A l’approche de la mi-mandat les projets de la municipalité « Daragon » n’avancent qu’à petits pas. A très petits pas et on peut s’interroger sur la faisabilité de certains d’entre eux.

Le centre aqualudique de l’Epervière ? Réalisé pour l’été 2019 ? Peut-être, mais ce sera une réalisation privée avec participation de la collectivité "agglomération" sur laquelle l’exploitant cherchera – et c’est bien son droit – à faire des bénéfices.Alors....

Le palais des congrès au polygone ? Sous responsabilité de l’agglomération là encore et à l’échéance 2021 ! Pour avoir participé à la réflexion de la précédente municipalité sur cette question je dois dire mon scepticisme sur la pertinence d’un tel équipement en centre ville dont l’objectif sera de recevoir « des concerts d’ampleur. » (Le maire DL du 14.09.16)

La cité de la gastronomie ? Pour ce que nous pouvons en savoir, un certain nombre de partenaires se déclarent intéressés par le projet mais le tour de table financier aurait des difficultés à se mettre en place. Par ailleurs, des villes plus importantes que Valence (Dijon, Lyon) sont sur le créneau mais tardent elles aussi mettre les choses en route ce qui donne à penser que le concept n’est pas aussi solide qu’il n’y parait. En outre si l’équipement devait se faire en basse ville, comme cela est prévu, il est peu probable qu’il ouvre ses portes avant 2020 (fin du mandat). En effet, nous sommes en pleine zone du Valence historique et les fouilles archéologiques qui seront inévitablement conduites dès que la décision de construction prendront … un certain temps. On reparlera de tout ça... au prochain mandat.

Une plaine de jeux au parc Jean Perdrix, c’est probablement la chose qui a le plus de chance d’être réalisée. La ville a acquis une expérience avec l’aménagement du parc de l’Epervière. Deux parcs sur la mandature : c’est très bien… mais si le bilan se réduit à cela !

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 18:17

Bastien Faudot - Candidat du MRC à la présidentielle - Intervention aux Journées d’été Agir à gauche pour gagner. (extraits)

Ceux qui veulent l’Europe contre les Nations veulent aussi l’Europe contre leur peuple.

Ceux qui veulent l’Europe contre les Nations ont un problème politique majeur : ils veulent aussi l’Europe contre leur peuple. En démocratie, c’est un pari perdu. Et c’est pour cela que ça risque de finir très mal.

On n’est pas anti-européen parce qu’on est politiquement hostile au modèle fédéraliste. C’est d’ailleurs le projet fédéraliste qui produit aujourd’hui des anti-européens à la pelle. Pour une raison simple : la méthode dite « des petits pas », voulue par Jean Monnet, c’est une stratégie du fait accompli qui se termine par un gigantesque empêchement démocratique. On est partis d’une idée louable et juste (le rapprochement des peuples européens) que l’on a largement dévoyée par précipitation. Le fédéralisme est un mode de construction politique, un choix, une option qui a échoué. Ceux qui s’y accrochent échoueront avec elle.

Je suis un souverainiste de gauche parce que je pense que la souveraineté est un outil incontournable pour organiser la transformation sociale.

Il est maintenant l’heure de passer à une nouvelle étape. Elle peut sembler plus modeste. Mieux vaut une idée modeste qui fonctionne qu’une idée géniale qui avorte.

Je suis un souverainiste de gauche parce que je pense que la souveraineté est un outil incontournable pour organiser la transformation sociale. Les souverainistes de droite eux, veulent embaumer un vieux cadavre froid, une France éternelle largement fantasmée. Nous avons une responsabilité politique : ne pas abandonner la Nation et l’acquis de la Révolution à ceux qui en feront mauvais usage. Je crois que l’opinion publique est prête, mais il faut pour cela que la gauche de transformation comprenne le rôle qui est le sien.

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 16:28

« La libre concurrence aboutit à de formidables monopoles privés... Tout ce que le libéralisme économique avait rêvé est démenti. » (Jean Jaurès, 23 juin 1912)

« Il n’y a pas, il ne peut y avoir un fond humain dans l’égoïsme capitaliste » (Jean Jaurès, La Revue socialiste, 1894)

12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 11:59

A Allex, ce week-end, les opposants à l’accueil de réfugiés ont manifesté contre la décision du préfet qui prévoit la venue de 50 personnes dans un bâtiment vide du village.

Une contre-manifestation a été organisée.

Si le face à face s’est borné à l‘échange d’invectives, il n’en reste pas moins que cela est tout à fait déplorable.

La question de l’accueil des migrants qui fuient la misère ou la guerre et qui se pressent aux portes de l’Europe est une question grave aux implications diverses : politique, économique, éthique… Elle ne peut être traitée à coup de slogans ou de manifestations. Elle appelle une réflexion raisonnable et des réponses qui articulent le devoir de solidarité, que nous devons à tout être humain dans la difficulté, aux possibilités matérielles de nos communes et de l’Etat d’assumer dignement ce devoir.

Les polémiques, les insultes qui s’échangent à ce propos au cours de manifestations sur la voie publique constituent une agitation qui ne contribue en rien à la résolution des questions posées et, en excitant les passions, les rend au contraire plus difficiles à trouver et à construire.

Il faut savoir garder sang-froid sur un sujet qui demande à être traité dans la dignité et la mesure.