Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bouchet
  • : G. Bouchet la vie muncipale de Valence. Des réflexions sur la vie politique locale, départementale, nationale.
  • Contact

Recherche

2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 01:40

Le défaut le plus commun des hommes politiques est de se croire indispensables et de ne pas savoir apprécier à quel moment il devient temps, pour eux, de passer la main. Nombreux sont ceux qui sont allés à l’élection de trop.

François Hollande, lucide sur la situation qui est la sienne aujourd’hui et sur les risques qu’il ferait courir à son camp en prétendant être candidat au renouvellement de son mandat échappe à ce défaut généralement partagé :  Aujourd’hui, je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d’elle. Aussi, j’ai décidé de ne pas être candidat au renouvellement de mon mandat."

 

Cette décision de bon sens assumée mérite le respect.

 

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 07:15

Les députés vont débattre aujourd’hui d’une proposition de loi visant à faire obstacle à la diffusion sur Internet de propos et d’informations inexactes destinées à "empêcher ou tenter d'empêcher de pratiquer ou de s'informer sur une interruption de grossesse" : "En diffusant ou en transmettant par tout moyen, notamment par des moyens de communication au public par voie électronique ou de communication au public en ligne, des allégations, indications ou présentations faussées et de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur la nature, les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une interruption volontaire de grossesse ou à exercer des pressions psychologiques sur les femmes s’informant sur une interruption volontaire de grossesse ou sur l’entourage de ces dernières."

Par une intervention directe  du président de la Conférence des évêques de France auprès du Président de la République ne lui demandant rien de moins  que de faire échec à la nouvelle proposition, l’Eglise tente d’intervenir sur le vote de la loi en semblant ignorer que celle-ci est faite par le Parlement et non pas le Président de la République. Au vue de pareille confusion, , on peut craindre que ce type de démarche ne devienne un pratique courante si, demain, un ami de l’Archevêque de Marseille devenait présider notre République..

A cet égard, un vote sera particulièrement intéressant à observer : celui du député de la 2ème circonscription de Paris qui est, à titre personnel, hostile à l’avortement.

 

P.S  Patrick Labaune sera-t-il présent à cette séance  ?

30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 11:10

Au 1er janvier 2017, l’office public de l’habitat de Valence fusionnera avec Habitat du pays de Romans. Cet acte était prévisible, depuis la création de la communauté d’agglomération Valence-Romans. La majorité précédente avait déjà esquissé les lignes principales de ce projet.

Il reste que cette fusion n'est pas sans poser problème.

L'office de l'Habitat du Pays de Romans est dans une situation financière extrêmement précaire, au bord du dépôt de bilan. Quelles seront les conséquences de la fusion pour les usagers et les personnels dee l'OPH de Valence ?

Sur ce point ni le maire ni son adjointe , présidente de l'office, n'ont été très clairs. Or, fusion signifie : moins de service de proximité, regroupement de services, mutations géographiques, peut-être certains transferts vers le privé....

Vigilance donc !

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 10:27

Zut, je vais devenir ministre, aurait dit P. Labaune.

Il ne manque pas d’air.

Il y a quelques semaines, à l’occasion d’une rencontre fortuite, je l’interrogeais sur sa position dans la primaire de la droite. Sarkozy ! Les autres n’ont aucune chance ! Sarkozy… à coup sûr, largement !

Ralliement à Fillon entre les deux tours. Aujourd’hui, il deviendrait ministre ?

A quel titre ?

Celui de représentant des ralliés de la onzième heure ?

Pour la qualité de son travail parlementaire  dont témoigne la fiche établie par l’Observatoire citoyen de l’activité parlementaire :  Ses derniers rapports :Ce député n'a déposé aucun rapport.  Ses dernières propositions de loi : Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Ses derniers dossiers : Ce député n'est intervenu sur aucun dossier. Fait partie de 150 députés les moins présents dans l’hémicycle.

Finalement : « Zut, je vais devenir ministre ! » est peut-être un trait d’humour et d’auto-dérision ? On ne sait jamais !

.

28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 02:22

France  vs  Nouvelle Zélande  : 19  à 24  (Rugby)

St Etienne vs  Angers   :  2 à 1 ( Football)

Fillon vs Juppé  :  66 à 33  (Basket)

Vivement dimanche prochain !

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 01:51

Ils n’ont pas joué sur ce registre là lors de leur débat télévisé.

Néanmoins, entendre au cours de la semaine  les deux candidats à la candidature de droite  à la présidentielle échanger ces propos : «Je suis plus proche du pape François que de La Manif pour tous»,  dit l’un à  l’autre qui réplique : «Le pape François dit la même chose que moi»,  est pour le moins surprenant  quand on postule à être désigné président d’une République constitution-nellement laïque.

Cela montre que, tout en condamnant le communautarisme, ces politiciens n’hésitent pas à s’adresser aux Français en fonction de leur appartenance religieuse, c’est-à-dire qu’ils considèrent qu’il est des communautarisme légitimes qu’ils convoquent comme allié.

Ils savent bien que  l’Eglise catholique n’a pas renoncé  à peser sur les affaires civiles. « Le propre de la vocation des laïcs est, d’une manière particulière, de chercher le règne de Dieu précisément à travers la gérance des choses temporelles qu’ils ordonnent selon Dieu » a proclamé le Concile Vatican II (Constitution Lumen Gentium, 31). Ils en appellent donc à leur coreligionnaires  pour être celui qui, au plus haut niveau de l’Etat exécutera la mission.

Si l’un des deux arrive au pouvoir : sale temps pour la laïcité.

25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 07:45

Bonjour,
Je partage à la virgule près ton article sur les primaires et je défends depuis des mois voire des années l'idée que la présentation d'un candidat à l' élection présidentielle relève de la responsabilité des partis.
Un candidat discuté en interne et reprenant les idées des partis (société, international, réformes, fonction publique ...) C'est cela la démocratie et c'est une des missions des organisations politiques.
Par ailleurs quand on voit comment se déroulent les primaires, c'est un véritable scandale démocratique. Les critères de choix sont discutables (par exemple Poisson est là pour marquer une fausse diversité et ratisser la manif pour tous, NKM ne doit son salut que parce qu'elle est une femme). On peut aussi donner ses signatures à qui l'on veut(un candidat dont la présence nuit à un adversaire ou la refuser à un candidat qui pourrait gêner).
Mélenchon avec environ 15% n'aurait pas ses signatures parce que le PS ne veut pas de sa présence et les communistes sont en désaccord avec lui.
Enfin quid des votants à la primaire de la droite, essentiellement retraités, agés, classes favorisées. En quoi leur vote est il représentatif et peut décider d'une candidature. Il ne faudra pas s'étonner du nb d'abstentions.
Il faut revenir à un fonctionnement plus sain de la vie politique (si c'est encore possible).
Cordialement

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 11:53

Lors du dernier conseil municipal, le maire a prétendu que les deux complexes cinématographiques actuellement installés à Valence : Navire et Pathé, avaient candidaté pour la gestion du futur cinéma qui serait programmé dans le cadre de l’aménagement du secteur Hugo-Provence. Il a même affirmé que le gérant du Navire, qui avait exprimé des réserves sur cette création, avait été démenti par sa direction.

La presse d’aujourd’hui rétablit les choses. Nous apprenons en effet que si le président de la Scoop propriétaire du Navire a bien pris contact avec la mairie ce n’était en rien pour candidater à la gestion du nouveau complexe. Président et directeur expliquent les raisons de cette décision et lancent même une pétition « Pour que le centre ville de Valence vive » qui conteste la création d’un nouveau complexe à l’entrée sud de la ville.

Ce que le maire a déclaré devant le conseil municipal a un nom : c’est un mensonge. Il s’agissait, pour lui, de ridiculiser l’opposition qui prenait une position stupide en s'interrogeant sur l'opportunité du projet puisque les responsables des cinémas existants acceptaient eux le nouveau complexe.

A utiliser trop souvent ce type de technique qui consiste à déformer sciemment les propos des autres le maire de Valence finira un jour par se prendre les pieds dans le tapis. Qu’il défende ses choix, c’est son rôle, Mais qu’il le fasse  à la régulière c’est le moins qu’on puisse attendre de lui.

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 02:54

Le P.S existera-t-il encore après les présidentielles ?

La question se pose. Voilà en effet un pari qui organise en Janvier des primaires pour désigner celui qui portera ses couleurs en avril prochain. Outre les aléas d’un scrutin qui s’adresse à un électorat dont on ne connaît pas les contours, on sait que, d’ores et déjà, bon nombre des élus socialistes ne devraient pas y participer et donc ne devraient pas soutenir le candidat du parti auquel ils appartiennent encore officiellement.  

Si l’on s’en réfère à la Drôme, nombreux sont ceux qui ont annoncé qu’ils soutenaient Macron, lequel, en toute logique, puisqu’il se situe « ni à droite, ni à gauche », ne devrait pas accepter l’invitation à passer par la case « primaires». Ces élus – et ceux qui les suivront - boycotteront certainement les primaires socialistes puisqu’ils ont déjà leur candidat, Macron. Le vainqueur du scrutin de janvier, élu de la direction du PS et d’un corps électoral incertain dans sa composition et certainement réduit dans ses effectifs, aura donc une identité bien étrange.

Dans de telles conditions que représentera encore la formation politique qui, aujourd’hui a nom Parti Socialiste ? Pas grand-chose de cohérent.

La perspective pourrait faire sourire tous ceux qui reproche à ce parti sa dérive social-libérale, si elle ne renvoyait à une autre question : dans quel état sera la gauche dans son ensemble après les présidentielles que, de toute évidence elle s’apprête à perdre ?

Probablement un tas de miettes qu’il faudra patiemment et minutieusement rassembler pour éviter qu’elles ne soient durablement éparpillées par le vent de ses sottises.

 C’est à sans doute à cette tâche qu’il faut d’ores et déjà se préparer.

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 02:12

Je n’ai pas connaissance d’une réaction de la hiérarchie de l’Eglise à l’avis du Conseil d’Etat autorisant, sous certaines conditions, l’installation de crèches dans les lieux publics. Je pense que cette discrétion tient à ce que cette réaction ne peut qu’être très difficile à formuler.

En effet, si les chrétiens peuvent se réjouir de cette autorisation, ils ne peuvent qu’être très réservés sur les raisons qui la justifient. Selon l’avis en question, la représentation de la nativité est : « un élément faisant partie des décorations et illustrations qui accompagnent traditionnellement, sans signification religieuse particulière, les fêtes de fin d’année. » Ainsi, l’un des deux évènements majeurs qui fondent la foi chrétienne : l’incarnation du fils de Dieu, ne serait qu’un évènement sans signification religieuse particulière, rien d’autre qu’une décoration de plus installée à l’occasion d’une fête tout à fait profane. Il y a là de quoi choquer les fidèles de cette foi.

Se féliciter d’une autorisation aussi impie dans son fondement représente donc un exercice complexe auquel l'Eglise a préféré ne pas se livrer.

P.S, Le second évènement majeur est celui de la résurrection du Dieu incarné, « au troisième jour », célébrée à Pâques